Ce sera l’affiche majuscule de cette première phase de poules de la Coupe du monde au Japon : la Nouvelle-Zélande, double championne du monde en titre, affronte samedi, à Yokohama (11h45, h.f.), dès son premier match dans ce Mondial nippon, l’Afrique du Sud, qui l’avait tenue en échec en juillet dernier, à Wellington (16-16), et dépossédé de sa couronne dans le Rugby Championship. Une véritable finale avant l’heure. 

Pour ce choc, Steve Hansen, le sélectionneur des All Blacks, choisit de rester fidèle à son option tactique, développée cette saison, avec un Beauden Barrett positionné à l’arrière pour permettre de titulariser à nouveau Richie Mo’unga à l’ouverture.

Autres décisions majeures, les doubles champions du monde Ben Smith (33 ans, 80 sélections) et Sonny Bill Williams (34 ans, 53 sélections) sont tous deux relégués sur le banc des remplaçants au coup d’envoi. Et c’est Ryan Crotty qui a été préféré à ‘SBW’ au centre de l’attaque néo-zélandaise. « Dans le rugby moderne, il faut avoir en tête que l’important ce n’est pas forcément qui débute, mais aussi quels sont les joueurs qui entrent en cours de match« , a rétorqué Hansen lors de sa conférence de presse face aux questions sur ces choix forts dans son quinze de départ. 

Le XV néo-zélandais : B. Barrett – Reece, Lienert-Brown, Crotty, Bridge – (o) Mo’unga, (m) A. Smith – Cane, Read (Cap.), A. Savea – S. Barrett, Whitelock – Laulala, Coles, Moody.

Remplaçants : Taylor, Tu’ungafasi, Ta’avao, Tuipulotu, Frizell, Perenara, S.B. Williams, B. Smith.

http://www.sports.fr/rugby/coupe-du-monde-2019/articles/all-blacks-barrett-a-l-arriere-face-aux-boks-sbw-et-ben-smith-sur-le-banc-2581151/

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.