Depuis qu’il a publiquement reconnu s’être dopé en 2013, Lance Armstrong ne semble plus avoir de tabou sur le sujet. le septuple vainqueur déchu du Tour de France a évoqué ses tricheries répétées dans un documentaire d’ESPN, diffusé dimanche soir aux Etats-Unis. Les premiers extraits avaient fuité la semaine dernière. 

Dans ceux-ci, l’ancien cycliste américain avait révélé avoir commencé à se doper à l’âge de 21 ans, en 1992. Il avait aussi confié qu’un lien pourrait être établi entre sa consommation de produits dopants et le cancer des testicules diagnostiqué en 1996. Cette épreuve qui l’a rapproché de la mort ne l’a pas découragé pour autant. 

Dans un extrait mis en ligne après la diffusion du documentaire, intitulé « Lance », celui qui a été suspendu à vie par l’UCI en 2012 assume sa prise d’EPO décomplexée.

« Après avoir été confronté à la mort, a-t-il été difficile de prendre de l’EPO? », l’interroge la journaliste. « Vous voulez dire, la décision (d’en prendre, ndlr)? Parce que nous avons pris de l’EPO avant, puis après. Euh… non. Non. » Un « non » clair et répété, prononcé en toute décontraction dans un sourire convenu.

https://rmcsport.bfmtv.com/cyclisme/apres-avoir-frole-la-mort-armstrong-n-a-pas-hesite-a-reprendre-de-l-epo-1920255.html

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.