Alors que son combat vers le titre est mal parti, Benfica est désormais engagé dans une autre bataille, celle-ci judiciaire. Comme évoqué par certains médias locaux et confirmé par l’AFP, son président Luis Filipe Vieira est accusé de fraude fiscale. Il a été mis en examen par la justice portugaise, tout comme deux sociétés, celle qui gère le club lisboète et celle s’occupant de son stade.

Le Parquet général de la République « confirme seulement l’existence d’une enquête (…) portant sur des faits susceptibles de constituer un délit de fraude fiscale » selon les propos relayés par l’AFP. « Dans le cadre de cette enquête, trois entités ont été mises en examen, une personne et deux sociétés », a ajouté une porte-parole du ministère public sans vouloir confirmer leur identité ni leur nom.

1,8 million d’euros mystérieusement dépensés

L’affaire porterait selon le quotidien A Bola sur des paiements à hauteur de 1,8 million d’euros versés en 2018 à un prestataire informatique pour des services finalement jamais rendus. Toujours selon la presse locale, Luis Filipe Vieira, déjà inculpé pour trafic d’influence en 2018, aurait été entendu par la justice mardi matin. Contacté par l’AFP, le club n’a pas souhaité réagir à cette information.

Pour rappel, le Benfica est deuxième de Liga NOS, 8 longueurs derrière le FC Porto à trois journées du terme de la saison. Ce qui signifie que si les Benfiquistes ne battent pas le Vitoria Guimaraes ce mardi soir (22h30, à suivre en direct et en exclusivité sur RMC Sport 2), ils laisseront le titre au FC Porto. Dans le cas contraire, les Dragons devront ne pas perdre face au Sporting mercredi soir pour décrocher leur 29e titre de champion du Portugal.

https://rmcsport.bfmtv.com/football/benfica-le-president-mis-en-examen-pour-fraude-fiscale-1948373.html

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.