A la veille de recevoir le PSG en Ligue 1 (mercredi à 21h), l’entraîneur bordelais Jean-Louis Gasset a refusé de pointer du doigt le milieu de terrain Hatem Ben Arfa, un joueur peu performant cet hiver, et qui, en plus, a cristallisé quelques tensions dans le vestiaire.

Le sauveur Hatem Ben Arfa, présenté comme tel à son arrivée l’automne dernier, n’a plus l’immunité à Bordeaux. Le milieu de terrain a longtemps porté les Girondins avant de perdre le fil cet hiver, ou plutôt en février, en enchaînant des prestations indigentes et teintées d’individualisme, lesquelles ont crispé le vestiaire bordelais.

Agacé par le comportement de son partenaire, l’expérimenté Laurent Koscielny a fait valoir son statut de capitaine pour dire ses quatre vérités à l’intéressé dans l’intimité du vestiaire. Quelque chose s’est cassé. Une prise de conscience salvatrice? Protecteur avec Hatem Ben Arfa, Jean-Louis Gasset, l’entraîneur, a mis fin au passe-droit dont jouissait l’international français, relégué sur le banc face à Metz (défaite 1-2). Une première. Il ne faut pas y voir pour autant un message adressé à Ben Arfa.

Gasset: « Ce qui nous manque, ce sont des joueurs qui ont le goût du sacrifice »

« Pas du tout, pas du tout, a assuré le coach bordelais. Vous citez un nom à chaque fois. Vous citez De Préville, vous citez Ben Arfa. Ils sont dans les 18 demain. Ne rentre en compte que les prestations. C’est mon choix après, de dire s’il est en forme, pas en forme, il est bien dans sa tête, il est mal dans sa tête, pour chaque joueur. Et après, j’essaie de faire l’équipe la plus cohérente possible. Il n’y a pas de cas spéciaux. On parle de nous, ensemble. »

Les retrouvailles de Ben Arfa avec le PSG, son ancien club, mercredi, pourraient sonner le réveil du natif de Clamart, plutôt performant au match aller (2-2), à condition qu’il se mette au service du collectif, et que celui-ci l’aide à briller. A l’instar de son directeur sportif Alain Roche, Jean-Louis Gasset a rappelé que Ben Arfa n’était pas le seul joueur à la peine dans cette équipe. L’heure est à la mobilisation, pour sauver une fin de saison qui s’annonce bien terne.

Sur le même sujet

Après la réception du PSG, Bordeaux ira à Dijon, sur le terrain de la lanterne rouge, le 14 mars, dans le cadre d’une rencontre cruciale pour le maintien. Bordeaux, 11e, a huit points d’avance sur Nîmes, 17e et barragiste. « J’ai besoin de tout le monde, a expliqué Jean-Louis Gasset. J’essaye de leur faire comprendre que l’individuel ne prend pas le pas sur le collectif. Tout le monde a intérêt à faire une bonne fin de saison. Il reste onze matches. Tout le monde a intérêt. Ce qu’il nous manque, ce sont des joueurs qui ont le goût du sacrifice. »

https://rmcsport.bfmtv.com/football/ligue-1/bordeaux-il-n-y-a-pas-de-cas-ben-arfa-soutient-gasset_AV-202103020326.html

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.