Au dernier jours des Championnats de France en grand bassin de Saint-Raphaël, Mehdy Metella, en quête après le 100m nage libre d’une nouvelle qualification individuelle pour les ‘Euro’ de Glasgow cet été (3-9 août), a répondu présent ce dimanche, dès les séries matinales du 100m papillon en satisfaisant aux minima de la distance en 51″69, soit le 10e chrono de sa carrière sur la distance. 

« Le chrono est bon. Je passe 24″16, c’est bien, je constate que les choses se mettent progressivement en place, a commenté sur le site de la FFN le Marseillais toutefois pas si bien réveillé. Ça promet dans l’optique des championnats d’Europe de Budapest (il s’interrompt)… euh, non, Glasgow, pardon (sourire)… Budapest, c’était les Mondiaux et c’est déjà passé (rire)… En tout cas, ça peut aller très vite« , considère-t-il, décidé en finale « à bosser des détails techniques. Le soir, en général, je suis meilleur. Le matin, je suis souvent mou. Ce soir, j’aimerais passer aux cinquante mètres en moins de 24 secondes. » Avec un chrono inattendu de 53″62, le jeune nageur de Poitiers Pierre Henry-Arrenous (20 ans), qui s’entraîne à l’Insep, pourrait être l’invité surprise sur la distance en Ecosse.

Il lui faudra prendre l’une des 4 premières places en finale, tout comme Maxime Grousset (22 »15) et Yonel Govindin (22 »33) sur 50m, ainsi que Mélanie Henique sur 50m papillon (25 »93), tous étant dans les clous imposés pour être du rendez-vous écossais.   

http://www.sports.fr/natation/articles/ch.-de-france-100m-pap.-m-metella-dans-les-clous-pour-glasgow-2172074

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.