Après la victoire face aux Wasps (25-27), le Clermontois Morgan Parra émet toujours des réserves sur les « problèmes de conquête » de son équipe et regrette d’affronter Toulouse en quarts.

Si la victoire face aux Wasps (25-27) a « fait du bien » à Clermont, pour reprendre les mots de Morgan Parra, l’ASM doit encore faire face à de nombreux chantiers s’il veut remporter la Champions Cup. Opposé en quarts à Toulouse, ce week-end, le club doit notamment régler ses problèmes de conquête, à en croire son expérimenté demi de mêlée.

« C’est pas très beau, mais on est en quarts »

« On avait beaucoup de certitudes avant ce déplacement aux Wasps, détaillait Parra au micro de RMC. Au final, on a eu du mal à démarrer, on a été pris dans l’engagement et on s’en sort bien. Aujourd’hui, c’est pas très beau, mais on est en quarts de finale, même si on a souffert. » Les Clermontois s’en sont en effet sortis miraculeusement, grâce à un essai de Kotaro Matsushima dans le temps additionnel.

« Par le passé, on a perdu ce genre de matchs, on en a gagné aussi. Forcément l’expérience, ça joue un peu. L’important, c’est qu’on a rien a lâché, on a tenu jusqu’au bout », se satisfait l’international français. « Maintenant, le rugby commence par la conquête et la notre a été moyenne. On a perdu beaucoup de ballons, on a été approximatifs dans la phase de rucks… »

« L’équipe de France, c’est fini »

Au prochain tour, les Jaunards auront fort à faire face à Toulouse, actuel leader du Top 14 et auteur d’un exploit sur la pelouse de Munster (33-40). « C’est une équipe très joueuse, qui a cette folie du jeu et exploite tous les espaces, avec des qualités à tous les postes », détaille-t-il, tout en regrettant de devoir affronter une équipe française dès les quarts. « La coupe d’Europe a ce parfum particulier quand on affronte des clubs britanniques… Maintenant, on n’a pas le choix. Cela va forcément se resserrer, parce que tous les clubs français sont en forme. »

Interrogé sur son futur en équipe de France, alors qu’il n’a plus été appelé depuis l’arrivée de Fabien Galthié comme sélectionneur, Parra s’est voulu « lucide ». « J’ai plein de choses à apporter encore à Clermont, en Top 14 et en Coupe d’Europe. Mais en équipe de France, c’est fini et c’est tout à fait normal. Je n’ai pas la prétention de dire stop à l’équipe de France, mais il faut voir qu’il y a d’autres gens qui méritent d’y être », constate-t-il, tout en complimentant la charnière Antoine Dupont – Romain Ntamack, « l’une des meilleures du monde ».

https://rmcsport.bfmtv.com/rugby/coupe-d-europe/champions-cup-parra-aurait-prefere-une-equipe-etrangere-plutot-que-toulouse_AN-202104040238.html

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.