Euro 2020, Jeux olympiques 2020… Toutes les compétitions majeures du calendrier sportif tombent les unes après les autres. Toutes ? Non ! Car un pays peuplé d’irréductibles gaulois résiste au coronavirus… et maintient le Tour de France. Mais pour combien de temps encore ? Le sport est à l’arrêt complet, la Grande Boucle en sursis. 

Le Giro, qui devait partir de Hongrie le 9 mai, est l’un des premiers évènements à être passés à la trappe. Depuis sa création en 1903, le Tour de France n’a été arrêté qu’en temps de guerre. Les Jeux olympiques aussi. Mais ça, c’était avant. Et puis le président de la République l’a dit et même répété, « nous sommes en guerre ».

Bardet rêve d’un Tour « unificateur »

« La question est inévitable. Va-t-il pouvoir se tenir ? Les conditions me paraissent totalement différentes pour le Tour, par rapport aux JO », estime Romain Bardet. Le grimpeur de la formation AG2R La Mondiale veut croire au maintien des festivités, pour que chacun puisse célébrer dans la joie un éventuel retour à la normale d’ici au départ de la Grande Boucle le 27 juin prochain, à Nice.

« Cela paraît moins utopique de l’organiser si la pandémie est contrôlée en France, ajoute-t-il. Et ce serait bon signe si on pouvait organiser le Tour de France en juillet, on aurait un événement un peu unificateur pour tous se retrouver autour d’un événement qui est dans le patrimoine des Français. Mais c’est encore beaucoup trop tôt pour se prononcer. J’ai bon espoir qu’il y ait une sortie de crise quand même. »

Un Tour sans spectateurs ?

Les organisateurs du Tour de France, extrêmement discrets ces dernières semaines, travaillent sur l’organisation d’une course maintenue aux dates prévues. Quitte à conserver uniquement l’aspect sportif, au détriment des spectateurs massés traditionnellement sur le bord des routes pour encourager les coureurs du peloton. Un Tour de France sans public aurait forcément moins de saveur.

« Cela semble compliqué que le Tour puisse se tenir totalement normalement, affirme cependant Romain Bardet. Il y a la question des frontières et de l’accueil du public. J’ai du mal à imaginer que le Tour 2020 puisse être identique à celui que l’on a vécu l’an dernier en termes de présence physique et de spectateurs sur le bord des routes. Il y a à peine 200 coureurs au départ, c’est peut-être possible qu’il ait lieu. »

https://rmcsport.bfmtv.com/cyclisme/coronavirus-le-tour-de-france-va-t-il-resister-au-report-1881694.html

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.