« Ce qu’on peut dire, c’est qu’il y aura une course avec les meilleurs coureurs. » Dans un entretien à l’AFP, Christian Prudhomme balaye les éventuelles inquiétudes quant au bon déroulement du prochain Tour de France, reporté en raison de la pandémie de coronavirus.

« On peut s’attendre à ce qu’il y ait sans doute moins de monde mais la fête sera là »

Le patron du Tour revient sur la décision de décaler la course de trois semaines et de toutes les problématiques que cela engendre. « Le propre de l’organisation est de s’adapter. On a commencé à relever le défi en obtenant l’aval de tous les élus concernés, souligne-t-il. Sportivement et médiatiquement, le Tour est le même. En revanche, on a eu des rustines à poser, parce qu’on ne pouvait pas emprunter exactement la même route en septembre ».

Prudhomme se réjouit aussi de la singularité que prendra le prochain Tour, à la fois dans sa préparation que dans son déroulement. « Ce sera un Tour unique, puisque jamais il n’est parti aussi tard, formellement dans l’été mais en dehors de la période des vacances. Un Tour singulier, il y aura de vraies interrogations sympathiques par rapport aux coureurs dont la manière de se préparer sera forcément différente cette année. Il fera a priori moins chaud, il y aura sans doute plus de vent. Sur le bord des routes, on peut s’attendre à ce qu’il y ait sans doute moins de monde mais la fête sera là, dans le respect des mesures sanitaires. »

La caravane publicitaire maintenue

Des mesures sanitaires qui auront forcément un rôle dans cette Grande Boucle si particulière. « Il n’y aura sûrement pas de bisous ou d’embrassades lors des cérémonies protocolaires, détaille Prudhomme. Et on peut penser que ce n’est assurément pas la meilleure année pour récupérer des autographes. Le public pourra venir sur le Tour mais il y aura probablement un filtrage plus ou moins sévère. Dans les cols, on favorisera ceux qui montent à pied, à vélo ou dans les transports mis en place par les collectivités. »

Christian Prudhomme rappelle enfin que le départ est encore loin et que beaucoup de choses peuvent changer d’ici à fin août. « La situation évolue de jour en jour. Le cahier des charges sera défini dans la période de fin juillet, début août. » Il précise également que la caravane publicitaire sera maintenue à 60% de sa composition habituelle et comptera ainsi une centaine de véhicules.               

https://rmcsport.bfmtv.com/cyclisme/coronavirus-prudhomme-se-veut-rassurant-sur-le-prochain-tour-de-france-1938593.html

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.