Si l’Union Bordeaux-Bègles jouera bien son quart de finale de Challenge européen contre Edimbourg au stade Chaban-Delmas samedi prochain (13h30), ce sera devant seulement 1.000 spectateurs et non 5.000. Ainsi en a décidé la préfète la région Nouvelle-Aquitaine Fabienne Buccio, suivant les préconisations de Matignon, dans le cadre de la lutte contre le coronavirus.

« Je vais arrêter de me plaindre sur le volet financier, a déclaré le président de l’UBB à nos confrères du quotidien Sud Ouest. On va encore perdre 300.000 euros. Tout le monde se doute que notre situation financière s’aggrave. On fera le point à Noël et on verra où en est l’UBB. J’espère que les aides gouvernementales se concrétiseront et que l’UBB touchera des compensations. »

Devant la propagation du virus et l’aggravation des conditions sanitaires, la préfète de la Gironde a pris cette mesure ce lundi, suivie quelques heures après par une même mesure décrétée par la préfecture des Bouches-du-Rhône. Marseille, avec l’OM devant jouer jeudi au Vélodrome, se retrouve dans une situation presque comparable à celle de l’UBB.  Presque, parce que le modèle économique du football n’est pas celui du rugby, ce dernier dépendant en moyenne à 70% des recettes aux guichets, hospitalités et ventes dans l’enceinte du stade. Un phénomène amplifié pour l’UBB qui présente depuis plusieurs saisons la moyenne la plus élevées de spectateurs en moyenne par match, plus de 19.000 pour une capacité de 33.000 places.

Marti: « Les 4.000 spectateurs qui ne viendront pas au stade seront plus en danger entre eux, dans les bars »

Le capitaine de l’UBB, le pilier international Jefferson Poirot a étalé son « incompréhension » de la décision préfectorale sur Twitter. Laurent Marti, toujours dans les colonnes de Sud Ouest, va plus loin et met en garde: « Ces mesures ne sont pas appropriées. J’affirme que les 4.000 spectateurs qui ne viendront pas au stade seront plus en danger entre eux, dans les bars. Quand tu aimes le rugby, tu le regardes entre amis, en famille ou dans les bars, le plus souvent sans penser à respecter les gestes barrières. J’affirme que les 4.000 spectateurs qui ne viendront pas au stade seront plus en danger entre eux, dans les bars. »

L’UBB se retrouve donc pénalisée par un manque à gagner et devra trouver des solutions pour ne pas léser les spectateurs: remboursements ou reports sur de prochaines rencontres… Le prochain match de championnat à domicile sera la réception de Clermont le week-end du 10 octobre. Reste l’espoir que la situation sanitaire s’améliore, la préfète ayant affirmé qu’elle durcira les mesures en cas d’aggravation de la circulation du virus ou adoucira ces mesures en cas de ralentissement…

https://rmcsport.bfmtv.com/rugby/covid-19-coup-dur-pour-bordeaux-begles-avec-la-limitation-a-1-000-personnes-1976474.html

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.