Bernard Laporte a tenu ce vendredi un point presse en compagnie de Jean-Michel Blanquer et Roxana Maracineanu afin de faire le point sur la gestion du coronavirus au sein du XV de France. Le président de la FFR et les deux ministres ont confirmé l’absence de faute chez les Bleus mais ont dévoilé un renforcement du protocole sanitaire pour la suite du Tournoi des VI Nations.

Perte de l’agrément du ministère, sanction contre le sélectionneur Fabien Galthié… les enjeux de l’entrevue entre Bernard Laporte, Roxana Maracineanu et Jean-Michel Blanquer étaient d’importance ce vendredi à la suite des cas de Covid-19 au sein du XV de France avant le match France-Ecosse dans le Tournoi des VI Nations. A l’issue de cette rencontre et suivant les résultats de l’enquête interne à la Fédération française de rugby, aucune faute n’a été identifiée par rapport au protocole sanitaire.

« Pour moi, personne n’a enfreint le protocole et Fabien Galthié non plus. Que les choses soient claires, a expliqué Bernard Laporte face aux journalistes. Par contre, on s’aperçoit qu’il faut que l’on aille plus loin. Et c’est pour ça que des préconisations ont été émises par les ministres et cela me semble logique. Il y a quand même une image autour du XV de France donc on voit l‘ampleur que cela peut prendre. Je le redis, je crois que personne n’a fait de faute mais il faut que l’on aille encore plus loin. »

Concernant la question du patient zéro, l’origine du cluster lors du rassemblement des équipes de France a été confirmée. « Il y a un rapport qui notifie bien que le virus est rentré par un joueur à VII, a estimé le président de la FFR. Le pauvre n’y est pour rien, il n’est pas question de le condamner. »

Ibanez et un cadre d’Etat pour gérer le Covid

L’absence de faute au sein du XV de France a été confirmée par Roxana Maracineanu et Jean-Michel Blanquer. Mais les deux membres du gouvernement ont également rappelé l’importance de veiller au respect du protocole établi. Serge Simon, vivement critiqué ces dernières semaines, était le « Covid manager » du XV de France et de la FFR. Ce sont désormais Raphaël Ibanez (manager des Bleus) et un cadre d’Etat nommé par le directeur technique nationale (Didier Retière) qui veilleront à l’application des consignes sanitaires.

« Concrètement, le protocole sanitaire a été respecté, a encore expliqué Jean-Michel Blanquer au sujet du cluster du XV de France. Mais on n’est jamais trop vigilant. C’est vrai que le risque zéro n’existe pas, mais on doit faire attention à ce qui se passe dans la vie quotidienne. C’est important dans le sport de haut niveau d’avoir des personnes qui veillent à cela. La Fédération s’est déjà dotée de médecins de très haut niveau pour cela. Maintenant, on a Raphaël Ibanez qui va s’y consacrer, plus un cadre d’Etat désigné par le directeur technique national. Donc si j’ose dire, c’est ceinture et bretelles. On essaye de vraiment sécuriser au maximum la suite. »

Le quotidien des Bleus bouleversé pour la suite

Le XV de France pourra donc bien poursuivre sa quête du Grand Chelem dans le Tournoi des VI Nations 2021. Mais pas dans n’importe quelles conditions. La FFR espère limiter au maximum les interactions avec le monde extérieur d’ici la fin de la compétition avec la mise en place d’une bulle plus stricte et notamment l’interdiction pour les joueurs de sortir de leur hôtel.

« On fait une véritable bulle, c’est une évidence, même si le risque zéro n’existe pas. Mais il faut en terme d’image que l’on soit exemplaire. Encore plus qu’on ne l’a été. C’est aussi simple que cela, a poursuivi Bernard Laporte. […] S’il y a des partenaires d’entraînement, ce sera des gens immuno-Covid, des jeunes de moins de vingt ans, comme cela avait été le cas la dernière semaine. Mais encore une fois, il faut que l’on soit responsable. Si on nous dit qu’il n’y a pas de partenaires d’entraînement, il n’y en aura pas. Les choses sont claires. »

Bien parti après ses victoires contre l’Italie et l’Irlande, le XV de France espère désormais enchaîner un troisième succès consécutif dans l’édition du Tournoi des VI Nations. Reporté après les nombreux cas positifs chez les Bleus, le duel face à l’Ecosse devrait se tenir le 26 mars prochain au Stade de France. Une rencontre qui pourrait mettre fin à la polémique en cas de victoire.

Sur le même sujet

« De plus, nous étions très fiers des premiers matchs de l’équipe de France dans ce Tournoi des VI Nations, cela partait très bien et on a envie que cela continue très bien, a estimé le ministre de l’Éducation nationale, de la Jeunesse et des Sports. On souhaite le meilleur au XV de France et c’est pour cela que l’on est en train de créer les conditions de nouveau départ dont on pense qu’il sera positif. »

JGL avec Julien Richard

https://rmcsport.bfmtv.com/rugby/tournoi-des-6-nations/covid-pas-de-faute-mais-un-protocole-ceinture-et-bretelles-pour-le-xv-de-france_AV-202103050140.html

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.