Ciblé ces derniers jours par de multiples attaques – notamment racistes – sur les réseaux sociaux, le sprinteur français Nacer Bouhanni (Arkéa-Samsic) a dit son ras-le-bol et promis de réagir en justice.

Sale période pour Nacer Bouhanni. Régulièrement bien placé depuis le début de la saison, mais jamais victorieux, en témoigne sa deuxième place dimanche derrière Arnaud Démare sur la Roue Tourangelle, le sprinteur français doit faire face depuis quelques jours à une marée de commentaires abjectes.

Pourquoi? Parce que le 28 mars, le coureur d’Arkéa-Samsic a été impliqué dans un sérieux accrochage avec le Britannique Jake Stewart dans le sprint final de la course Cholet-Pays de la Loire. Accusé d’avoir voulu envoyer son adversaire dans les barrières, Bouhanni a vu plusieurs acteurs du cyclisme lui reprocher son agressivité, la commission de discipline de l’UCI se saisir du dossier, et… les messages racistes se multiplier.

« Sachez que je suis né en France et que je vais déposer plainte »

Ce lundi, l’ancien champion de France a posté sur Instagram un petit aperçu des injures reçues sur les réseaux sociaux dernièrement. Et un bon coup de gueule, en indiquant vouloir contre-attaquer en justice.

Le message de Nacer Bouhanni

Le message de Nacer Bouhanni

Le message de Nacer Bouhanni © Instagram

« Bonjour à tous les petits plaisantins qui s’amusent depuis une semaine à m’écrire personnellement ou à commenter sur certains sites de cyclisme que je devrais retourner en Afrique, que je suis un criminel, que je suis un Maghrébien qui a besoin d’être interné et qui m’envoient sans cesse des images de cochon, écrit Bouhanni. Sachez que je suis né en France et que je vais déposer plainte car cela fait déjà bien longtemps que je le subis et me tais, mais cette fois je ne laisserai plus passer. »

Un exemple de message raciste reçu par Bouhanni

Un exemple de message raciste reçu par Bouhanni

Un exemple de message raciste reçu par Bouhanni © InstagramUn exemple de message raciste reçu par Bouhanni

Un exemple de message raciste reçu par Bouhanni

Un exemple de message raciste reçu par Bouhanni © Instagram

Vendredi, le sprinteur avait déjà fermement répondu au consultant de La chaîne L’Equipe Patrick Chassé, sur l’affaire Stewart. « Vous pouvez dire que je suis un sprinteur qui prend des risques, qui ne laisse pas sa place, qui est agressif, fait tout pour gagner, tout ce que vous voulez… Mais vouloir me jeter volontairement dans des barrières pour essayer d’aller gagner une course cycliste, c’est de la pure folie, se défendait-il. Vouloir blesser volontairement et jouer avec la vie de mon adversaire et la mienne, c’est du grand n’importe quoi! Je ne suis pas un voyou mais un sportif devenu père il y a quelques mois, donc croyez-moi que ne serait-ce que pour mon enfant, je ne prendrais jamais de tels risques consciemment. » Et de le redire: « Je voulais juste essayer d’aller gagner la course, malheureusement elle s’est mal finie. […] Je le répète une dernière fois, je n’ai jamais voulu le faire tomber volontairement, je n’ai aucun intérêt à vouloir nous mettre en danger. »

https://rmcsport.bfmtv.com/cyclisme/cyclisme-le-coup-de-gueule-de-bouhanni-victime-d-attaques-racistes_AV-202104050189.html

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.