En marge du Tour de France, une course plus confidentielle fait parler d’elle, pour des mauvaises raisons. Ce mardi, au cours de la première étape du Tour du Luxembourg, plusieurs coureurs s’étaient notamment plaints de la présence dangereuse de véhicules garés dans le final de la course. Au lendemain de cet épisode, ils ont carrément décidé d’une grève pour faire entendre leur voix.

Bus et feu rouge sur la première étape

Après 18 kilomètres parcourus ce mercredi, le peloton a ainsi mis pied à terre et ne reprendra la route que pour la fin d’étape, plus précisément les 42 derniers kilomètres, comme l’a relayé la presse locale. L’Essentiel révèle aussi que certains ont croisé des bus sur le parcours ou ont dû respecter la circulation, devant s’arrêter au feu rouge en pleine course !

L’UCI avait pourtant annoncé des mesures en faveur de la sécurité

Une histoire d’autant plus regrettable que plusieurs chutes marquantes (Evenepoel, Jakobsen) avaient émaillé le peloton et incité l’UCI à prendre des dispositions assurant la sécurité sur chacune de ses courses. Ce qui n’est visiblement pas le cas sur le Tour de Luxembourg. Et cette fois-ci, les coureurs ont joint leurs paroles aux actes, décidant de marquer le coup par cette grève.   

https://rmcsport.bfmtv.com/cyclisme/cyclisme-une-greve-sur-le-tour-du-luxembourg-pour-denoncer-l-insecurite-1977008.html

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.