La revanche des Bleus

C’était la seule fausse note de l’année. Et le XV de France l’a relégué au rang des mauvais souvenirs. Neuf mois après leur défaite à Murrayfield, lors de la 4e journée du Tournoi des VI nations (28-17), les Bleus ont pris leur revanche, ce dimanche, face aux Écossais. Au terme d’un match très fermé, les joueurs de Fabien Galthié l’ont emporté sous la pluie fine d’Édimbourg lors de la 2e journée de la Coupe d’Automne des nations (15-22). Il s’agit du premier succès français au sud de l’Écosse depuis 2014. La sixième victoire en sept matchs sous l’ère Galthié. « Ça fait beaucoup de bien à tout le monde. C’était dur. On avait à cœur de faire un bon match ici. C’est chose faite. On va en profiter », savoure le capitaine Charles Ollivon sur France 2.

Un match peu spectaculaire

Contrairement à ses dernières sorties, le XV de France n’a pas réussi à faire des étincelles dans cette rencontre. Face à une solide équipe écossaise, les partenaires de Matthieu Jallibert, auteur d’un joli drop pour sa deuxième titularisation avec les Bleus, ont eu de mal à se montrer dangereux. Leurs hôtes n’ont pas été plus inspirés offensivement. Résultat: le spectacle a été assez pauvre à Murrayfield. Bien servi à l’intérieur par Vincent Rattez, Virimi Vakatawa a inscrit le seul essai de l’après-midi. Le joueur du Racing 92, élu homme du match, a réussi à aplatir en se retournant malgré un adversaire sur son dos (42e). Le centre d’origine fidjienne en est désormais à dix essais en sélection.

La mêlée française au rendez-vous

Face à des Écossais qui restaient sur cinq victoires de rang, les Français ont répondu présents dans le défi physique. A l’image de leur mêlée. Avec les gros bras de Camille Chat, Jean-Baptiste Gros et Demba Bamba en première ligne, les Bleus ont fait mal à leurs adversaires. En les faisant parfois reculer sérieusement, comme lors de cette poussée impressionnante en fin de première période.

Ramos fiable au pied

Si le XV de France s’est offert une victoire de prestige en Écosse, il le doit en grande partie à la précision de Thomas Ramos. L’arrière de Toulouse a réussi toutes ses tentatives au pied. Soit quatre pénalités et une transformation après l’essai de Vakatawa. En face, le XV du Chardon s’est également appuyé sur l’adresse de Duncan Weir et son impressionnante coupe de cheveux. Le joueur de Worcester a réussi cinq pénalités.

Un groupe inexpérimenté contre l’Italie

Après les accords conclus entre la FFR et la LNR sur la mise à disposition des joueurs, aucun international ne peut être aligné sur plus de trois feuilles de match lors de cette tournée automnale. En conséquence, le groupe France va être remanié en profondeur pour affronter l’Italie, samedi prochain au Stade de France (21h10), lors de la troisième journée de la Coupe d’Automne des nations. Avec l’arrivée dès ce lundi à Marcoussis d’éléments inexpérimentés, comme Matthis Lebel (Stade Toulousain), Yoram Moefana (UBB) ou Jean-Pascal Barraque (Clermont). Seize d’entre eux ne comptent d’ailleurs aucune sélection jusqu’à présent.

https://rmcsport.bfmtv.com/rugby/ecosse-france-ce-qu-il-faut-retenir-de-la-revanche-des-bleus-2009172.html

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.