Dans le cadre d’une enquête liée aux Football Leaks, France 2 a pu constater que la journaliste Elise Lucet est persona non grata pour le PSG. Qui de toute évidence ne souhaite pas que les équipes du service public enquêtent sur la signature du jeune crack Kays-Ruiz en 2015.

C’est devenu une hantise. Pour tous les services de presse qui ont déjà été confrontés aux équipes du fameux magazine d’enquête Cash Investigation et à leur « pit-bull »: Elise Lucet. La blonde journaliste de France Télévisions, pour sa pugnacité à traquer les scandales et sa capacité à passer sur le grill ses interlocuteurs, fait figure pour certains de pire cauchemar.

A l’évidence, la frayeur a gagné les rangs du PSG. Ou plutôt de sa direction sans doute contrainte d’adopter une politique de crise, suite aux dernières révélations des « Football Leaks ». Un journaliste du magazine Envoyé Spécial, lui-même refoulé à l’entrée du centre de formation de Saint-Germain-en-Laye, alors qu’il enquêtait sur les conditions de la signature à Paris en 2015 du jeune phénomène Kays-Ruiz en provenance du Barça, à l’âge de seulement 13 ans, a ainsi pu constater de manière presque fortuite que la présentatrice faisait l’objet de consignes strictes et était ni plus ni moins black-listée par le PSG.

Une affaire Kays-Ruiz ?

« En réalité, les équipes de notre émission ne sont pas les bienvenues. La direction a même fourni une photo à ses vigiles, une photo d’Elise Lucet à ne surtout pas laisse entrer« , raconte dans son reportage notre confrère, qui recueille la confirmation auprès d’un des « gorilles » du club de la capitale à la langue un peu trop bien pendue: « Elle est black-listée, elle, parce qu’elle fait des reportages pourris…« 

Une consigne qui n’empêchera pas l’enquête de confronter notamment, documents à l’appui, le père de Kays-Ruiz, soupçonné d’avoir accepté un emploi de complaisance en tant que recruteur au sein du PSG pour rejoindre la France et se mettre en conformité avec le règlement de la Fifa (*) afin de permettre in fine la signature il y a trois ans du fiston à Paris.

« Je n’ai rien à dire… C’est de la diffamation, rétorque le papa du natif de Lyon filmé discrètement. Tout a été fait dans les règles, c’est tout. (…) Je suis un employé qui travaille au Paris Saint-Germain ; j’ai un employeur, si vous avez des questions à poser, il faut les poser à mon employeur. » Réponse du PSG par mail: « La venue de Kays-Ruiz s’est déroulée dans le respect total et en toute transparence, avec la Fifa et la FFF. L’embauche de son père n’a aucun lien. » Lié à Paris désormais jusqu’en 2021, le néo-pro Kays-Ruiz, âgé d’à peine seize ans, émarge depuis août dernier à 13 600 € mensuels, et une prime à la signature de 400 000 €. La Fifa pourrait ouvrir une enquête sur les conditions de cette arrivée du jeune joueur à Paris, avec le risque pour le club d’être sanctionné d’une interdiction de recrutement.      
 —————————————————-
 (*) La Fifa a érigé une interdiction de transfert international des joueurs mineurs (moins de 18 ans), autorisé exceptionnellement si les parents du joueur s’installent dans le pays du nouveau club pour des raisons étrangères au football.  

http://www.sports.fr/football/ligue-1/articles/football-leaks-elise-lucet-black-listee-par-le-psg-2315309/

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.