Faute de nouvelles recrues, l’OM se satisfera volontiers du retour au bercail de ses champions du monde, ce lundi, en plus du Croate Caleta-Car. Touché à une cheville durant la préparation, Ocampos est également de retour.

Comme à Paris, à Lyon ou à Monaco, l’heure de la rentrée a sonné pour les mondialistes marseillais, trois semaines et un jour après le sacre des Bleus en Russie. Dès 8h ce lundi matin, les Steve Mandanda, Adil Rami et Florian Thauvin ont ainsi pris possession de leur nouveau paquetage et passé une batterie de tests physiques. Même chose pour Duje Caleta-Car, l’unique recrue phocéenne pour l’heure, finaliste de la Coupe du monde lui aussi avec la Croatie. Des retours attendus agrémentés d’une (bonne) surprise: la présence également de Lucas Ocampos à la Commanderie, un peu plus de trois semaines après sa blessure à la cheville lors d’un match de préparation contre Saint-Etienne.

Pour Rudi Garcia, ces cinq renforts simultanés sont une bouffée d’oxygène – les Olympiens ayant eu beaucoup de mal à bien figurer au cours de leurs différents matches amicaux. « Ça fait partie de la préparation, souffle le technicien marseillais dans les pages de La Provence. On savait qu’il nous manquerait pas mal de titulaires, les finalistes de la Coupe du monde plus Lucas Ocampos. Et des états de forme un peu différents: contre Bournemouth (défaite 2-5), c’était le deuxième match d’Hiroki Sakai, Boubacar Kamara rentre à peine, même s’il a joué, mais c’était avec une équipe différente (l’équipe de France U19). »

Opérationnels dès vendredi ?

De retour à l’entraînement un peu plus tôt que prévu, Lucas Ocampos va pourvoir prendre le train des mondialistes et ainsi refaire rapidement son retard. « Lucas n’est pas allé en Angleterre parce qu’il avait plus besoin de travailler à Marseille que de nous accompagner sans pouvoir jouer. On pense le voir dans le groupe ce lundi. Il va manquer de compétition, il va être avec les mondialistes, on fera des oppositions internes, on a prévu un programme de montée en puissance, explique Rudi Garcia. Dès samedi après Toulouse, on va leur donner du temps de jeu à travers des onze contre onze en interne à La Commanderie. Lucas pourra donc participer au retour à la compétition via ces matches-là. »

Les champions du monde et leur homologue croate quant à eux « ont très très bien travaillé avec nos préparateurs physiques qui leur avaient été envoyés individuellement, précise le coach olympien. Ils reprennent tout de suite avec le ballon avec le groupe mais avec une plus grosse charge de travail. Ils vont faire deux séances par jour cette semaine. » Aussi certains d’entre eux seront-ils aptes peut-être à débuter la saison dès vendredi contre Toulouse. « Sur le banc peut-être mais au départ du match, ça va être compliqué ; on verra en fonction des besoins et on verra surtout comment ils se comportent cette semaine« , dixit un Rudi Garcia qui, plus raisonnablement, compte sur l’apport de ces cadres retrouvés pour le déplacement à Nîmes le dimanche 19 août.

D’ici là, l’OM devra composer avec les moyens du bord, en défense notamment – le secteur qui a souffert le plus durant la phase de préparation. Une ligne arrière à cinq têtes contre le TFC lors de la 1ère levée du championnat n’est pas à exclure. Dans cette même configuration qui avait plutôt réussi aux Olympiens face à Leipzig la saison passée en quart de finale de la Ligue Europa: Sarr, Sakai, Luiz Gustavo, Kamara et Amavi devant Pelé.  

http://www.sports.fr/football/ligue-1/articles/enfin-du-neuf-a-marseille-2235830

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.