S’il regrette d’être passé si près de la victoire, Roger Federer est satisfait de sa prestation lors du combat de trois heures qu’il a livré à Novak Djokovic en demi-finale du Masters 1000 de Bercy. D’autant que c’était peut-être la toute dernière fois qu’il jouait devant le public parisien.

Face à Novak Djokovic, il restait sur un match globalement manqué en finale à Cincinnati (défaite 6-4, 6-4). Alors Roger Federer arrive à voir du positif malgré sa défaite au tie-break du troisième set (7-6 [6], 5-7, 7-6 [3])  face à un Serbe en grande forme, à Bercy. « Le niveau était bon de mon côté, a-t-il réagi, en débarquant en conférence de presse dès sa sortie du court. J’ai quelques regrets certes. Quand on a un match aussi serré, on en a toujours. Au final, c’était un bon tournoi, quand je prends un peu de recul. C’était une très bonne chose de venir à Paris, l’accueil était fantastique. J’ai bien joué au tennis, j’étais ravi. »

Federer pourra regretter cette balle de set dans le tie-break dans la première manche, où il n’a pas su tirer profit d’une deuxième balle à 135 km/h de Djokovic. Mais dans l’ensemble, le Suisse peut tirer un bilan positif de son tournoi, lui qui était venu disputer quelques matches à Paris pour préparer le Masters. « Je suis content de mon jeu, c’était mieux que la semaine dernière à Bâle, juge-t-il. J’ai gagné un titre, cela m’a donné pas mal de confiance. On l’a vu aussi aujourd’hui dans les moments-clés. J’ai sauvé beaucoup de balles de break (12/12 !). Je n’étais pas crispé, ni nerveux. Cela montre que j’ai repris l’habitude de jouer des matches. »

A l’arrivée, malgré ce match à rallonge, Federer est heureux de ne pas être trop fatigué, ni blessé. Il sera donc pleinement opérationnel pour le Masters, où il tentera de décrocher le 100e titre de sa carrière.

Bonne nouvelle, donc, pour le public londonien. Les spectateurs parisiens, eux, peuvent se demander s’ils reverront un jour Roger Federer, que ce soit à Bercy ou à Roland-Garros. « Si c’était le dernier match, il était bon en tout cas, a confié le Suisse. Je suis désolé d’avoir perdu, ce n’est jamais drôle. Je ne sais pas. Comme je l’ai dit pour Roland, je vais décider en fin d’année, pour voir à quel point cela a un impact sur ma préparation physique. Bercy, l’année prochaine, c’est comme chaque année, après Bâle, c’est toujours compliqué. Voir trop en avant, je ne peux pas. J’espère que ce n’était pas mon dernier match. »

http://www.sports.fr/tennis/atp/articles/federer-j-espere-que-ce-n-etait-pas-mon-dernier-match-2309969/

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.