Trois podiums en trois courses cette semaine pour Quentin Fillon-Maillet, qui a pris la deuxième place de la mass-start d’Antholz, en Italie, après la victoire sur le relais samedi et la troisième place sur l’individuel jeudi. Le Français termine derrière l’intouchable Norvégien Johannes Boe, qui décroche le quatrième succès de son hiver et conforte sa place de leader du classement général de la Coupe du monde.

Le Jurassien, qui a fait une croix sur ses rêves de gros globe après un début de saison décevant, s’est retrouvé cette semaine, sur le site d’Antholz. Et se projette désormais sur les championnats du monde, à Pokljuka (Slovénie), du 10 au 21 février prochain.

Quentin Fillon-Maillet, avoir plus ou moins fait une croix sur le gros globe vous a-t-il libéré?

Ça n’a pas été un frein à la performance sur le début de saison. Les statistiques de tirs étaient bonnes, mais c’est la forme en ski qui m’a plutôt handicapé. Et au fur et à mesure que la saison avance, la forme remonte, ce qui me permet de m’exprimer pleinement. L’autre facteur aussi, c’est que pas mal de jeunes se sont révélés sur ce début de saison, comme Sturla Laegreid, Johannes Dale, Sebastian Samuelson, Ponsiluoma… Cet ensemble de choses a fait que le début de saison a été plus compliqué que prévu. J’espère que cette bonne semaine augure de beaux championnats du monde. 

Vous êtes-vous retrouvé cette semaine?

J’avais à cœur de bien faire. Antholz, c’est un site qui me convient vraiment bien. L’an dernier, Pokljuka m’avait bien réussi, donc j’espère faire la même chose là-bas. Les choses s’améliorent petit à petit. Bien entendu, la chance d’aller chercher le maillot jaune maintenant… Ce n’est pas impossible. Mais je l’ai un peu enlevé de ma tête et je fonctionne course après course. Je me suis fait plaisir et c’est comme ça que j’ai envie de finir la saison.

C’est aussi une très belle semaine pour le biathlon français avec un podium sur chacune des six courses..

Oui, on a fait une très très belle semaine collectivement. Ça fait vraiment plaisir, ça booste tout le monde et ça sert à tous qu’il y ait des résultats d’équipe. Cela booste aussi notre encadrement, les techniciens, les kinés. C’est aussi une récompense pour eux. Quand ça marche bien collectivement juste avant les Mondiaux, ça nous montre qu’on est sur la bonne voie, ça donne de la confiance pour la suite. Cela ne garantit rien bien sûr, mais c’est toujours mieux dans ce sens-là que dans l’autre. 

L’objectif aux championnats du monde sera-t-il d’enfin décrocher un titre individuel?

Oui, bien sûr. Le classement général se complique et un titre en solo serait une belle récompense, un bel objectif pour cette saison. Je vais essayer de peaufiner ma forme et mon tir pour faire de belles choses. Et puis bien sûr, un titre en équipe. On a deux victoires consécutives sur le relais, ça ne garantit pas la victoire pour la suite mais en tout cas, c’est quelque chose que l’on va vraiment essayer d’aller chercher chez les garçons, et même en relais mixte, où il y a de belles choses à faire.

https://rmcsport.bfmtv.com/sports-d-hiver/fillon-maillet-un-titre-en-solo-serait-une-belle-recompense-aux-mondiaux-2030876.html

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.