Le Stade Toulousain a décroché son 20e Bouclier de Brennus en dominant l’ASM Clermont-Auvergne (24-18), en finale du Top 14 ce samedi. Les Haut-Garonnais ont pu compter sur un doublé de Yoann Huget et une défense impériale, notamment en fin de match. 

TOPS

Huget, héros du soir

Il est l’homme de cette finale. Yoann Huget s’est offert un doublé pour propulser Toulouse vers son 20e titre de champion de France. Il a d’abord déverrouillé une première période particulièrement fermée, profitant d’un changement d’orientation parfait d’Antoine Dupont. Servi par Cheslin Kolbe en bout de ligne, il a plongé pour aplatir en coin (28e).

L’ailier des Bleus a ensuite été à la conclusion d’une action parfaitement huilée, avec une accélération d’Akhi, relayé par Kolbe jusqu’à l’international tricolore (55e). Il a également été précieux dans le jeu aérien, solide pour réceptionner plusieurs coups de pied.  

La deuxième période toulousaine

Si le premier acte a parfois ressemblé à un long round d’observation entre les deux équipes, Toulouse a pris l’ascendant au retour des vestiaires. Retrouvant la qualité de leurs lancements de jeu, l’impact de leur pack et la vivacité de leur ligne arrière, ils ont fait plier Clermont pour inscrire un deuxième essai. L’ASM a mis du temps à se hisser au niveau de son adversaire, avant de revenir à portée d’essai dans les dix dernières minutes. Mais la défense toulousaine, impériale tout le long du match, a mis en échec les Auvergnats.

Une énorme intensité…

L’opposition entre les deux premières équipes du classement de la saison régulière a offert un affrontement titanesque aux spectateurs et téléspectateurs. Les joueurs ont fait l’étalage de toute leur puissance physique et leur énergie, offrant un combat total de la première à la dernière minute. Chaque contact semblait faire vibrer les tribunes, un effet renforcé par la tension liée à l’enjeu.

FLOPS

… parfois au détriment du jeu

Mais cette intensité a parfois desservi la qualité de jeu. Toulouse et Clermont ont beau avoir développé un jeu particulièrement offensif cette saison, leur volonté d’attaquer à tout prix s’est effritée sous l’enjeu et la pression d’un titre de champion de France. Cela s’est particulièrement ressenti en première période, avec une première demi-heure très fermée.

Le deuxième acte s’est progressivement libéré, d’abord sous l’effet de la domination toulousaine, puis avec la tentative de retour clermontois dans le dernier quart d’heure. Pour un peu de suspense, malgré la maîtrise toulousaine.

Clermont muet 

C’est une première cette saison: Clermont termine la rencontre sans être parvenu à inscrire un essai. Une statistique due en grande partie à la défense toulousaine, mais aussi à la crispation de l’attaque auvergnate. S’ils ont tenu face à l’intensité toulousaine en première période, ils ont accusé le coup dans le deuxième acte. Et ils n’ont pas pu compter sur leurs leaders, Camille Lopez en tête, pour sortir de la pression adverse. Ils n’ont retrouvé leur rugby que dans le dernier quart d’heure, sans parvenir à atteindre l’en-but de Toulouse. Un fin forcément décevante pour une si belle équipe cette saison. 

https://rmcsport.bfmtv.com/rugby/finale-de-top-14-huget-voit-double-une-intensite-folle-les-tops-et-les-flops-de-toulouse-clermont-1713239.html

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.