« On va essayer de le mettre sous pression. » Romain Ntamack est prévenu. Le sélectionneur de l’Argentine Mario Ledesma n’aura aucune pitié pour le jeune Toulousain. Le Tricolore de 20 ans sera l’une des « proies » privilégiées des Pumas pour ce premier match déjà capital de la Coupe du monde, samedi matin (9h15) à Tokyo. Les rugueux Argentins tenteront de faire sortir de son match le jeune coq, novice à ce niveau et à peine plus expérimenté au niveau international (8 sélections).

Brunel : « Il n’y a pas d’interrogation sur sa qualité à ce poste »

Jacques Brunel, lui, est convaincu que les jambes du champion du monde des -20 ans ne trembleront pas. Pour preuve, le sélectionneur du XV de France a préféré le Toulousain à Camille Lopez, de dix ans son aîné. « La solution de Romain en première partie et Camille (Lopez) en deuxième est la plus satisfaisante », a-t-il indiqué, avant de s’agacer lorsqu’on lui a rappelé que Ntamack avait davantage l’habitude de jouer au poste de trois-quarts centre en club. « Il est demi-d’ouverture, souffle Brunel. Il a déjà joué plusieurs fois à ce poste chez nous (5 fois). Ce n’est pas une surprise. Il est à l’aise sur ce poste. Pour moi, il n’y a pas d’interrogation sur sa qualité à ce poste. » Idem sur son coup de pied.

Huget : « Il n’a pas le sens de la pression »

Le fils d’Emile Ntamack, ex-ailier des Bleus (46 sélections), aura la lourde responsabilité de buter au Tokyo Stadium. « Il a montré sur les matchs de préparation que ce rôle ne lui faisait pas peur. Il s’entraine régulièrement même s’il ne bute pas en club. Il a un taux de réussite probant. On lui fait confiance. » Brunel n’est pas le seul. Ses partenaires en club comme en sélection sont aussi bluffés par cette ascension. « C’est un gamin pour vous mais pour nous, pour moi qui l’ai vu grandir, il ne fait pas son âge, confie Yoann Huget. Il n’a pas le sens de la pression. Un gamin qui a une telle emprise sur un groupe à cet âge-là, c’est rare. Son âge n’a rien à voir avec ses compétences. »

Médard : « Parfois, il s’agace »

« Il est prêt déjà depuis un petit moment, soutient de son côté Maxime Médard. C’est un joueur qui est déjà très calme pour son âge, même si parfois, il s’agace. On est là pour le rassurer, pour lui dire que c’est lui qui doit guider l’équipe. C’est un joueur précieux et qui a techniquement un gros bagage. C’est surtout son calme et sa sérénité qui m’impressionne. »

Une sérénité qui sera mise à rude épreuve par les Argentins. « S’il l’ont mis, c’est parce que c’est le meilleur, indique Mario Ledesma. Après, il a toujours 20 ans et le jeu s’articule autour de lui. On va donc essayer de le mettre sous pression mais pas plus qu’un autre 10. Si on y arrive et qu’il subit, on aura raison. » Au prodige toulousain de leur donner tort.

https://rmcsport.bfmtv.com/rugby/france-argentine-le-defi-xxl-de-romain-ntamack-1771397.html

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.