Au départ du Giro, le 3 octobre dernier, Tao Geoghegan Hart connaissait sa mission. Il devait aider son leader Geraint Thomas à remporter un deuxième grand Tour. Et puis le Gallois, touché au bassin, a abandonné après trois étapes, donnant de nouvelles responsabilités au jeune coureur britannique de la formation Ineos.

Un retard de 86 centièmes avant la dernière étape

Ce nouveau statut, Geoghegan Hart l’a parfaitement assumé. Il a même fait mieux que ça puisqu’il vient de remporter ce dimanche le Tour d’Italie, à seulement 25 ans. Sa première victoire sur un grand Tour. Au départ de la dernière étape ce dimanche, il occupait la deuxième place du classement général, à 86 centièmes de Jai Hindley (Sunweb). Réputé meilleur rouleur que l’Australien de 24 ans, il a décroché sa victoire lors du contre-la-montre de 15,7 kilomètres dans les rues de Milan.

Treizième de ce chrono remporté par son équipier Filippo Ganna (Ineos), qui aura remporté quatre étapes au total, Geoghegan Hart boucle finalement ce Giro avec 39 secondes d’avance sur Hindley et 1’29 » sur le Néerlandais Wilco Kelderman (Sunweb), qui prend la troisième place. Le top 5 est complété par le Portugais João Almeida (Deceuninck-Quick Step) et l’Espagnol Pello Bilbao (Bahrain-McLaren). Le premier Français, Aurélien Paret-Peintre (AG2R La Mondiale), se classe à une prometteuse 16e place.

« C’est juste incroyable »

« Je pensais faire un top 5-top 10 d’une telle course. Je vais mettre du temps à réaliser. J’ai compris dans les derniers kilomètres que j’avais quelques secondes d’avance sur Hindley quand mon directeur sportif m’a dit de ne pas prendre de risques. C’est juste incroyable. Je vais rester la même personne, le même coureur », s’est félicité à l’arrivée Geoghegan Hart, qui succède au palmarès à l’Equatorien Richard Carapaz.

Distancé au début de ce 103e Tour d’Italie, à la peine sur le premier contre-la-montre puis sur les pentes de l’Etna, le Britannique a construit patiemment sa remontée au général, grappillant seconde après seconde en montagne, avec au passage deux victoires d’étapes, pour se retrouver dans le même temps que l’épatant Hindley à la veille de l’arrivée. Le suspense n’aura donc duré que quelques instants lors de l’ultime chrono, le temps pour Geoghegan Hart de faire parler sa puissance pour devenir le deuxième Britannique à gagner le Giro, deux ans après Christopher Froome.

A noter que ce Giro est aussi une réussite pour la France puisqu’Arnaud Démare s’est adjugé le maillot cyclamen de meilleur sprinteur grâce à ses quatre victoires d’étapes.

https://rmcsport.bfmtv.com/cyclisme/giro-a-25-ans-tao-geoghegan-hart-remporte-son-premier-grand-tour-1996571.html

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.