Dans le sillage des retraits communs de Mitchelton-Scott et Jumbo-Visma en raison de cas de coronavirus, Thomas De Gendt s’inquiète de la situation sanitaire sur ce Giro qui doit arriver à Milan dans dix jours. Le coureur de la Lotto-Soudal a confié ses craintes au micro de Sporzasur la ligne de départ ce jeudi.

« Nous commençons à nous sentir en danger »

« Les choses vont dans le mauvais sens dans ce Giro. Nous discutons avec les coureurs de l’équipe depuis 20 minutes pour savoir s’il faut prendre le départ ou non car nous commençons à nous sentir en danger » avait-il confié avant de s’élancer dans cette 12e étape, estimant ne pas détenir toute la vérité: « J’ai le sentiment que l’organisation cache des choses. »

« Il y a eu plus de 10 cas et hier, nous avons entendu plusieurs coureurs tousser, ajoute le Belge. C’est la saison des rhumes, mais finalement vous ne pouvez pas vous concentrer (sur la course). »

« Je n’ai pas les co*** de dire que je ne prendrai pas le départ »

Néanmoins, il s’interroge sérieusement sur la possibilité d’abandonner: « Si vous attendez votre équipe, l’organisation ou le gouvernement, alors il sera trop tard. Pour le moment, je n’ai pas les co*** de dire que je ne prendrai pas le départ, mais ce sera peut-être bientôt le cas ».

Enfin, interrogé sur la différence du nombre de cas entre le Giro et le Tour, De Gendt assure avoir été beaucoup plus rassuré par l’organisation de la Grande Boucle en septembre: « Je pense que c’était beaucoup plus sûr dans le Tour. Je ne me suis senti en danger à aucun moment. » 

https://rmcsport.bfmtv.com/cyclisme/giro-j-ai-le-sentiment-que-l-organisation-nous-cache-des-choses-s-inquiete-de-gendt-1991688.html

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.