Deux jours après l’accident de Tiger Woods, la police tente d’en déterminer les circonstances. Selon le shérif en charge de l’enquête, le golfeur américain n’était « pas ivre ».

L’enquête se poursuit après le grave accident de la route de Tiger Woods mardi près de Los Angles. Ce jeudi, le shérif du comté de Los Angeles a déclaré que l’Américain n’était « pas ivre » lors des faits qui a gravement blessé la superstar du golf ce mardi, affirmant que l’accident d’un seul véhicule était « purement un accident ». « Nous pouvons mettre cela de côté », a déclaré Villanueva ce mercredi sur un live Instagram.

Le shérif du comté de Los Angeles, Alex Villanueva, a ensuite déclaré que le département le considérait comme un accident, ce qui pourrait tout au plus conduire à un délit. Ce dernier a répété que le tronçon de route « difficile » en descente où s’est renversé le SUV est connu pour être le lieux de nombreux accidents. Villanueva a également ajouté que les données du véhicule n’ont pas encore été analysés, ce qui pourrait donner des détails sur la vitesse notamment. Le shérif a également déclaré que rien n’indiquait que Woods était distrait, mais que les enquêteurs pouvaient extraire des enregistrements téléphoniques si nécessaire.

Victime de multiples « fractures ouvertes »

Ce mercredi, un message avait été publié sur son compte twitter, où le docteur avait indiqué que Woods avait subi de multiples « fractures ouvertes » à la jambe droite inférieure et avait une tige placée dans son tibia et vis et broches insérées dans son pied et sa cheville lors d’une intervention chirurgicale d’urgence. L’Américain de 45 ans est « éveillé, réactif et en convalescence dans sa chambre d’hôpital ».

https://rmcsport.bfmtv.com/golf/golf-tiger-woods-n-etait-pas-ivre-au-moment-de-l-accident_AV-202102250219.html

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.