Pompier de service impuissant à éviter le naufrage de la Roja à l’occasion du Mondial en Russie, Fernando Hierro n’est déjà plus le sélectionneur espagnol. L’ancien défenseur en profite pour quitter le giron d’une Fédération en crise.  

La crise reste plus que jamais d’actualité à la tête d’une sélection espagnole éliminée sans gloire dès les 8es de finale d’un Mondial en Russie où la Roja faisait figure de favorite.

Bombardé en urgence sur le banc des champions du monde 2010 et champions d’Europe 2008 et 2012, à seulement deux jours du premier match des Espagnols dans la compétition, pour y prendre le relais de Julen Lopetegui, évincé suite à l’annonce de sa signature au Real Madrid, Fernando Hierro, pompier de service impuissant, n’est déjà plus en fonction, comme l’annonce le site Internet de la Fédération espagnole (RFEF) dans un communiqué. « La Fédération royale espagnole de football et Fernando Hierro ont mis fin à leur relation une fois la participation de l’Espagne à la Coupe du monde en Russie terminée« .    

L’emblématique défenseur n’a pas souhaité non plus retrouver la casquette de Directeur sportif de la RFEF, qui était la sienne avant cette douloureuse expérience dans le Mondial : « Le dernier sélectionneur de l’Espagne a refusé de retrouver son poste de directeur sportif de la RFEF pour chercher de nouveaux horizons et relever de nouveaux défis professionnels« . Un refus qui illustre sans doute l’ampleur du chantier qui s’annonce, alors que Michel, l’ancien entraîneur de l’OM, est pressenti pour prendre la succession.

http://www.sports.fr/football/coupe-du-monde-2018/articles/hierro-lache-deja-l-espagne-2211794

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.