Insatiable Beat Feuz. Vainqueur vendredi de la première descente sur la Streif, la légendaire piste de Kitzbühel (Autriche), le Suisse s’est à nouveau adjugé la victoire ce dimanche devant le Français Johan Clarey et l’Autrichien Matthias Mayer. Un exploit phénoménal pour celui qui prend la tête du classement dans cette discipline. Cette deuxième descente en trois jours, la cinquième de la saison en Coupe du monde monde, devait initialement se dérouler samedi mais elle a été reportée à ce dimanche matin en raison des mauvaises conditions météorologiques.

Bailet dans le top 10

Ce jour de repos a offert aux descendeurs une belle opportunité de recharger leurs batteries après un vendredi éprouvant où la course, sur l’une des pistes les plus dures du monde, s’est éternisée sur près de trois heures. Ce report a notamment profité au Français Johan Clarey. Tombé jeudi à l’entraînement puis excellent 4e vendredi, le skieur de 40 ans a signé une splendide 2e place à 0’’17 de Feuz.

Il s’agit de son 8eme podium en carrière, le 7eme en descente. Une super performance et un week-end qui se termine mieux qu’il n’avait commencé pour Clarey, auteur d’un gros coup de gueule contre les organisateurs vendredi après la lourde chute de Urs Kryenbuehl. « Il y a beaucoup trop de blessures, je suis en colère contre la FIS parce que ça fait deux jours qu’on demande à racler la dernière bosse, elle est trop longue, elle fait 80 mètres, on arrive à 145 kilomètres/heure dessus », s’était fâché le vice-champion du monde de Super-G en 2019. (…) Entre Bormio et ici, on va beaucoup trop vite ces derniers temps. » A noter enfin dans cette descente la belle 9eme place du Français Matthieu Bailet.

https://rmcsport.bfmtv.com/sports-d-hiver/kitzbuhel-feuz-s-offre-encore-la-descente-clarey-sur-le-podium-2030813.html

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.