Tout au long de la saison, Grégory Havret, membre de la colonie française sur le circuit européen, nous éclaire sur l’actualité de la petite balle blanche. Et surtout sur Brooks Koepka, vainqueur dimanche de l’USPGA.

« Il fait partie des quatre ou cinq plus puissants »

« Il est encore assez jeune, il n’a pas 30 ans. Il a passé pas mal de temps en Europe, notamment sur le Challenge Tour, avant d’exploser aux Etats-Unis. Il fait partie des quatre ou cinq joueurs les plus puissants, il se pose très peu de questions et joue assez vite, un peu comme Dustin Johnson. Son avantage physique est énorme, il peut jouer petit sur ses deuxièmes coups. Et dans les roughes, sa préparation fait qu’il peut aussi sortir des coups impossibles. Samedi par exemple, sur le 18, il arrache tout et met pas mal d’effet quand même. Il n’y a que lui, Tiger Woods, Rory McIlroy ou Dustin Johnson qui peuvent faire ça. Son -12 après deux jours, record dans l’histoire des Majeurs, c’est hallucinant. Mais je pense que Dustin Johnson ou McIlroy peuvent aussi y arriver. »

« Ne pas sous-estimer la pression »

« L’ultra-domination de Brooks Koepka à l’USPGA a failli mal tourner sur les derniers trous. Il ne faut pas sous-estimer l’importance de la pression, on peut se faire rattraper même si on se sent indestructible. Ça prouve aussi que ce dernier jour venteux était plus difficile, et donc que le -1 de Mickael Lorenzo Vera est une énorme performance. Peu importe, Brooks Koepka a donc gagné quatre des huit derniers Majeurs. Il fait évidemment partie des 10 ou 15 meilleurs. S’il est en forme, il n’y en a donc que 10 qui peuvent aller le chercher. Matthew Wallace a été très bon, mais on n’a pas senti une seule seconde que ça pouvait être le cas. Dustin Johnson est de cette trempe, et il a failli déjouer son plan. »

« En prendre 120 pour des grosses buses, c’est drôle »

« J’ai vu le vent qu’il met à sa copine avant le départ du dernier tour, ça doit être tendu entre les deux (sourire). Ils savent qu’ils sont filmés… Il y a un gros souci de communication, ça aurait pu lui pourrir son USPGA, mais c’est une sacrée machine dans la tête. Il l’avait dit avant le tournoi: ‘Sur 156 joueurs, 80 n’auront pas le niveau. Sur les 76 restants, 30 vont mal jouer. Sur les 45, 15 n’auront pas le mental. J’estime donc que je vais me battre avec 30 gars.’ Tiger Woods ou Jack Nicklaus, s’ils le pensent aussi, n’ont jamais dit ça ! La veille du premier tour, en prendre 120 pour des grosses buses, c’est quand même drôle. Mais il a raison, c’est très objectif, et derrière il fait le boulot. »

« Woods ne loupera pas l’US Open »

« Tiger Woods est passé à côté, même s’il ne rate le cut que d’un coup, avec ce bogey sur la fin… Mais je ne pense pas qu’il loupera l’US Open à Pebble Beach, dans moins d’un mois. Il est habitué à la pression, mais là, l’après-Masters a été extrêmement intense. Il n’avait pas joué depuis, ce n’est pas forcément l’idéal. Quant à Lorenzo Vera, c’est fabuleux. Je ne lui ai pas encore parlé, mais j’imagine qu’il regrette amèrement son samedi. Si son troisième tour est le même que les autres, il termine dans les trois ou cinq premiers ! Finir 16e de Majeur, surtout aux Etats-Unis, c’est vraiment beau. Il confirme sa progression, pas si lentement mais sûrement. Il a failli gagner une ou deux fois, il travaille beaucoup, il se remet en question, il fait les choses intelligemment et mène bien sa barque. »

http://www.sports.fr/golf/chronique-havret/articles/havret-koepka-un-enorme-physique-2477095/

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.