Gianni Infantino soutenu par son institution. La FIFA a publiquement défendu son président, mis en cause par une enquête parue vendredi dans le Süddeutsche Zeitung. Le dirigeant italo-suisse de 50 ans est soupçonné d’avoir menti pour obtenir un vol en jet privé entre le Surinam et la Suisse. « ‘Cette décision a été prise dans le respect des règlements de la FIFA », assure l’instance dirigeante du football mondial.

Une réunion imaginaire?

Le quotidien allemand a affirmé que Gianni Infantino aurait dû emprunter un vol commercial, préalablement réservé, pour rentrer d’un voyages d’affaires au Surinam en avril 2017. Mais à cause d’un report de ce vol, le président aurait prétexté une réunion en Suisse avec l’UEFA pour rentrer au plus vite avec un vol privé. Or, cette entrevue n’aurait jamais existé.

La FIFA explique cependant que l’annulation du vol commercial justifie le changement de plan de Gianni Infantino. Et donc le défraiement pour ce dernier du surcoût engendré. « Les vols commerciaux constituent l’option prioritaire pour le président de la FIFA et les vols privés ne peuvent être utilisés que lorsque les circonstances le justifient. C’était le cas en avril 2017 », assure l’organisation.

https://rmcsport.bfmtv.com/football/la-fifa-repond-a-la-polemique-sur-le-vol-prive-d-infantino-1919433.html

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.