Alain Bernard, champion olympique sur 100m nage libre aux JO de Pékin en 2008, mène un combat contre un chirurgien soupçonné d’avoir testé un protocole d’opération sans prévenir ses nombreux patients. Sa mère en faisait partie et en souffre terriblement aujourd’hui.

Retiré des bassins depuis 2012, Alain Bernard replonge dans un autre combat bien différent. Dans Le Parisien, le champion olympique de natation sur 100m en 2008 à Pékin, lance un appel à toutes les victimes d’un chirurgien du dos suspecté d’avoir utilisé de nombreux patients comme cobayes en expérimentant une nouvelle technique, la cimentoplastie.

Sa mère, Eliane, âgée de 71 ans, a été opérée avec ce procédé qui consiste à injecter du ciment dans les disques de la colonne vertébrale. C’était en janvier 2017 pour soigner une hernie discale. Depuis, elle vit un calvaire très douloureux après avoir été contrainte de se faire réopérer par un autre chirurgien après la fuite de ciment qui comprimait un nerf.

« J’ai des douleurs la nuit, le matin au réveil, explique-t-elle, assurant n’avoir jamais donné son accord pour un tel acte. Pour me lever, c’est compliqué. Quand je marche, dès que ça monte, je suis obligée de m’arrêter. C’est un gros handicap. J’ai le sentiment d’avoir été un cobaye pour ce chirurgien. C’est seulement en octobre dernier, dans la presse, que j’ai découvert qu’il avait utilisé cette technique. Je suis en colère. C’est pour cela que j’ai porté plainte. »

« Insoutenable de la voir souffrir comme ça »

Huit autres personnes l’ont imité et le procureur de Gap a ouvert une enquête préliminaire contre le docteur Gilles Norotte, suspendu par les autorités médicales. il aurait eu recours à ces pratiques entre 2015 et 2017. Depuis, elles ont été qualifiées de non-conformes et non validées en France par des experts. Alain Bernard monte donc au créneau pour défendre les intérêts de sa maman et récolter le plus de témoignages possibles pour rejoindre le collectif des « victimes de la cimentoplastie discale », qui a un avocat et une adresse mail (collectif.cimentoplastie@gmail.com).

« Ma maman, je lui dois tout, explique l’ancien champion français, qui avait récolté l’or sur le relais 4x100m lors des JO de Londres 2012. C’est elle qui m’a accompagné tout petit pour apprendre à nager, pour disputer des compétitions. C’est grâce à elle que j’ai pu pratiquer mon sport et vivre de ma passion. Il est donc insoutenable pour moi de la voir souffrir comme ça. Et surtout de ne pas avoir de solutions pour la soulager à part une nouvelle opération. »

https://rmcsport.bfmtv.com/natation/le-combat-d-alain-bernard-double-champion-olympique-de-natation-pour-sa-mere_AV-202102220170.html

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.