Mais pour quelle raison Jocelyn Gourvennec a-t-il revu ses plans de coaching à la fin du spectaculaire match nul (3-3) qui a conclu les débats entre Strasbourg et Guingamp

L’entraîneur de l’En Avant a avoué qu’il n’avait pas été en mesure de faire entrer en jeu, comme il le prévoyait, Ludovic Blas, parce que celui-ci n’avait tout simplement pas son maillot !

« Il avait oublié son maillot au vestiaire, a révélé Gourvennec sur Canal +. C’est une erreur de jeunesse. J’ai besoin de combattants et de guerriers, Yeni est un guerrier. » Yeni, c’est Yeni Ngbakoto que le technicien breton a finalement choisi de lancer dans cette fin de match (85e), où l’ancien Messin va se montrer décisif. Puisque c’est lui qui va adresser le centre pour la tête de Marcus Thuram, repoussée par la transversale, mais à l’origine de l’égalisation bretonne par Jérémy Sorbon (87e).

L’épisode n’est évidemment pas sans rappeler le dilettantisme d’un certain Serge Aurier qui, en 2017, avait eu besoin de huit minutes pour rassembler ses petites affaires, puisqu’il n’avait enfilé ni maillot, ni short, ni crampons au moment où son entraîneur de l’époque Unai Emery avait voulu le lancer dans le onze du PSG. Sans que le Basque ne renonce à cette entrée en jeu. 

http://www.sports.fr/football/ligue-1/articles/ligue-1-le-guingampais-blas-a-fait-une-aurier-2445020/

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.