Le Real Madrid a subi une retentissante humiliation (7-3) samedi contre son rival de l’Atlético. Ce n’était qu’une rencontre « amicale » aux Etats-Unis, mais le coup est rude pour les hommes de Zinedine Zidane.

« Pour nous, c’était un match amical. Pas pour l’Atlético. Mais notre saison va être bonne, j’en suis convaincu ». Zinedine Zidane a tenté de faire bonne figure au sortir de l’invraisemblable raclée subie par le Real Madrid au MetLife Stadium d’East Rutherford samedi. Écrasés (7-3) par leurs voisins et rivaux de l’Atlético, les Merengue n’ont absolument aucune autre excuse que celle d’avoir pris cette opposition à la légère.

Dans cette partie disputée dans le cadre de l’International Champions Cup, la plupart des titulaires attendus pour la saison à venir étaient sur le terrain, à commencer par les recrues phares de l’été, Eden Hazard et Luka Jovic. Ce que les hommes de Diego Simeone ont effectivement considéré comme un derby classique à gagner contre leur ennemi s’est transformé en incroyable déroute pour la Maison Blanche. 

Costa, un quadruplé et à la douche

Diego Costa, qui ne connaît assurément pas le sens du mot amical, s’est délecté des errances défensives du Real. L’international espagnol a signé un quadruplé (1e, 28e, 45e sur penalty et 51e) qui a permis à l’Atlético de mener 6 à 0 avant l’heure de jeu. La pépite Joao Felix (8e), recrutée à prix d’or cet été, et Angel Correa, qui venait de remplacer Alvaro Morata blessé, s’étaient chargés des banderilles précédentes. Dans son registre de poison des surfaces Costa a fait vivre un cauchemar aux cadres madrilènes, avant de perdre ses nerfs et d’être expulsé pour une altercation avec Dani Carvajal (auteur d’une grosse faute sur Lemar), lui aussi invité à se doucher prématurément, à la 65e minute. Nacho réduisait l’écart (59e), mais les espaces créés permettaient aussi à Vitolo d’enfoncer le clou (70e). Karim Benzema, entré en jeu en première période après la blessure de Jovic, touché à la cheville gauche, et le défenseur Javier Sanchez allégeaient l’addition sur penalty (85e) et de près (89e).

Sergio Ramos, le capitaine, a fait le même constat que son entraîneur au sortir de la rencontre. « L’Atlético a joué ce match comme une finale. Il y a eu un problème d’intensité. Nous avons parlé entre nous dans le vestiaire, mais il est trop tôt pour tirer des conclusions », a prévenu le capitaine dans des propos recueillis par AS. Les supporters n’auront tout de même pas été rassurés par cette campagne américaine. Outre cette humiliation, le Real s’est incliné (3-1) contre le Bayern Munich et ne s’est imposé qu’aux tirs au but contre Arsenal.

http://www.sports.fr/football/espagne/articles/le-real-madrid-humilie-par-l-atletico-2536196/

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.