OM

Mandanda 5

Sarr 4

Rolando 4,5

Luiz Gustavo 6

Amavi 4,5

Sanson 4

Lopez 6 (remplacé par Germain, 90e)

Strootman 5

Thauvin 5,5

Ocampos 4

Payet 3 (remplacé par Njie, 73e)

M.Lopez (6)

Le meilleur Marseillais du match. Buteur providentiel en première période, c’est lui qui trouve le décalage pour Strootman sur l’action du but finalement refusé à Florian Thauvin. Une influence intéressante – c’est le joueur à avoir touché le plus de ballons – mais peu de relais avec le trio offensif marseillais, peu inspiré dans ses appels et sa disponibilité. Remplacé en fin de match par Germain (90e).

Thauvin (5,5)

Un match compliqué pour l’international français, qui a eu quelques occasions. Son but a été refusé après usage du VAR pour une semelle d’Ocampos sur Benaglio (74e). Dangereux sur coup franc, mais il trouve un Benaglio vigilant sur sa route (80e). Plus en vue dans le money-time, avec une balle de match et une tête juste au-dessus (90e+2) quand l’ASM a baissé de pied physiquement.

Payet (3)

Un match sans relief, sans influence, sans idées. Etait-il emprunté physiquement ? On peut se poser la question, tant son implication a été quasi transparente dans ce choc. Peu de ballons touchés par rapport à ses standards habituels. Il n’a pas pesé dans le jeu offensif marseillais. Remplacé par Njie avant le dernier quart d’heure (71e).

MONACO

Benaglio 3,5

Henrichs 5

Naldo 6,5

Glik 6

Badiashile 6

Ballo-Touré 6 (remplacé par Serrano, 66e)

Tielemans 6

Golovin 5,5 (remplacé par Sylla, 71e)

Fabregas 6

Ait-Benasser 5

Lopes 5,5

Benaglio (3,5)

Le portier monégasque s’est illustré dans le mauvais sens en étant bien en retard sur la frappe de Maxime Lopez, rasante certes mais à sa portée (13e). Moins sollicité par la suite, il a encore diffusé énormément de fébrilité en se détendant de tout son long pour détourner en corner une frappe de Payet, non cadrée (62e). En revanche, ses poings n’ont pas tremblé pour boxer un coup franc de Thauvin (80e).

Fabregas (6)

Il n’a pas encore totalement imprimé sa marque sur le jeu et manquait évidemment de rythme. Mais l’international espagnol a d’ores et déjà, sur certaines remises, montré tout ce qu’il pouvait apporter de bon techniquement au jeu monégasque. Il semble déjà développer des affinités dans le jeu avec Golovin. Son amour de piqué dans la surface pour Tielemans (90e+1) aurait mérité un meilleur sort.

Tielemans (6)

Le brassard semble l’avoir transformé. En difficulté quand son équipe a pris le bouillon en début de match, c’est de lui que vient la révolte, sur une frappe vicieuse, qui retombe juste derrière la transversale marseillaise. La deuxième tentative est la bonne, au terme d’un rush côté gauche de Ballo-Touré (38e). Auteur de 2 des 4 derniers buts de son équipe en L1 cette saison. Il manque l’occasion du break et donc de la gagne en fin de match.

https://rmcsport.bfmtv.com/football/les-notes-d-om-monaco-payet-aux-abonnes-absents-fabregas-prometteur-1610674.html

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.