David Aubry s’est qualifié pour la finale du 800m des championnats du monde de natation à Gwangju (Corée du Sud), ce mardi, en réalisant le deuxième temps des séries (7’46 »37), à 0 »07 seulement de son record de France. L’élève de Philippe Lucas, qui s’est qualifié pour les Jeux Olympiques de Tokyo sur le 10km la semaine dernière en décrochant la 10e place des mondiaux, et espère doubler l’an prochain avec les JO sur le 800 (course disputée aux championnats du monde depuis 2001 et qui va faire son apparition au programme olympique l’an prochain à Tokyo).et le 1500m.

« Je ne m’attendais pas à nager si vite »

« C’était ce qu’il fallait faire mais je ne pensais pas du tout faire ça, assurait tout sourire le nageur d’origine francilienne. J’étais assez bien dans l’eau à l’échauffement. Je ne pensais pas approcher mon record surtout que je l’avais nagé l’après-midi. Comme je l’avais dit aux championnats de France, je savais que je n’étais pas à mon niveau. Je savais que je manquais beaucoup de puissance et d’endurance. Ce (mardi) matin, je prouve encore que je suis fort et que je suis présent. Je ne m’attendais pas à nager si vite et à battre des noms comme (Gabriele) Detti, Sun Yang. C’est incroyable. Je n’arrive pas trop à y croire. Je ne me suis mis aucune pression pour ce 800 car je suis déjà qualifié pour les Jeux. Je savais que j’étais bien mais pas à ce point-là. Philippe Lucas m’avait dit que c’était bien de faire l’eau libre avant et de faire le relais surtout. J’ai réussi à faire ce que j’avais dit. Je ne voulais pas perdre le contact avec ceux de devant. »

Aubry, avec le deuxième temps des séries, aura le podium dans le viseur mercredi en finale. « J’espère approcher le podium, peut-être monter dessus, vise le natif de Saint-Germain en Laye. Je ne me mets pas de pression parce qu’il y a des grands noms devant. Je sais que je peux le faire et que j’en ai la capacité. Philippe croit en moi de toute façon. Je vais bien récupérer et on sera présent. »

Joly ne passe pas

Damien Joly, le deuxième Français engagé sur ce 800m, échoue à la 12e place des séries, malgré un record personnel battu en 7’50 »14. Le coéquipier d’entraînement d’Aubry à Montpellier avec Philippe Lucas disputera samedi le 1500m dont il avait atteint la finale aux JO de Rio.

« Je pense que je serai mieux sur le 1500m, mais bon j’aurais aimé participer à cette finale du 800, je pense que j’en avais les capacités, c’est comme ça il faut passer à autre chose et encourager David demain en finale parce que je pense qu’il a quelque chose à jouer, confie-t-il. Puis bien récupérer pour le 1500m et être plus fort que ça. » Damien Joly qui a disputé sa première course d’eau libre avec la 16e place du 5km. « J’ai bien récupéré du 5km, mais sur 800m il me manque encore un petit quelque chose par rapport au 1500m. L’important reste le 1500m samedi. »

Yang arrache le dernier billet in extremis

C’est l’Italien Gregorio Paltrinieri, comme Aubry qualifié sur le 10km pour les JO de Tokyo, qui a réalisé le meilleur temps des séries en 7’45 »70. Le Chinois Sun Yang, très controversé vainqueur du 400m, a eu chaud et accroche la 8e place à l’issue des séries et donc le dernier ticket pour la finale de ce 800m qui aura lieu mercredi à 13h02 heure française (20h02 locale).

https://rmcsport.bfmtv.com/natation/mondiaux-de-natation-aubry-en-finale-yang-a-eu-chaud-1735556.html

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.