Mehdy Metella s’est qualifié pour les demi-finales du 100m papillon avec le 5e temps des séries ce vendredi en 51’’65. Le médaillé de bronze du 100m en 2017, qui ne s’est pas qualifié pour la finale jeudi, replongeait après son élimination en demi-finales de la course reine sur une épreuve où il a débarqué en Corée avec le deuxième temps mondial de l’année.

« Ça va, j’étais relâché et ça répondait bien, soufflait Metella. Un petit peu dur sur la fin c’est un peu normal il faut retourner dans le bain. Ça fait un peu bizarre et on sera habitué ce soir. Hier j’avais deux entraînements, je n’ai pas beaucoup nagé. Passer du papillon au crawl a été plus facile que d’habitude. Ça va, je suis confiant et il faut être confiant pour arriver à être sur le podium. »

Dressel a encore frappé fort

En séries ce vendredi, Le Français nageait à côté de l’Américain Caeleb Dressel, triple médaillé d’or dans ces championnats du monde. Auteur jeudi du 100m le plus rapide de l’histoire hors combinaisons, Dressel a encore impressionné ce vendredi en nageant en 50’’28 soit le meilleur temps des séries avec 1’’14 d’avance sur le Hongrois Kristof Milak (2e en 51’’42) qui a battu le record du monde de Michael Phelps sur 200m papillon ici à Gwangju.

Grousset en demies sur 50m nage libre

Caeleb Dressel a remis ça quelques minutes plus tard en dominant les séries du 50m nage libre (21’’49). L’Américain a devancé le Britannique Ben Proud (21’’69c) et le Russe Vladimir Morozov (21’’70). Le Français Maxime Grousset a passé le cap de ces séries du 50m avec le 14e temps et un nouveau record personnel amélioré de deux centièmes en 22’’14. Pour ses premiers championnats du monde, le nageur de l’INSEP avait déjà atteint ce stade de la compétition en début de semaine sur le 50m papillon.

« Je me suis senti assez bien, mais un peu crispé quand même, a expliqué le jeune nageur de 20 ans. Je voulais vraiment me qualifier en demi, c’était l’objectif principal après on va voir si je peux aller plus loin mais je suis très content d’avoir réalisé mon meilleur temps. » Il devra encore accélérer s’il veut accéder à la finale samedi et passer sous ce mur des 22’’. « Ça passe en 21’’9 les 8 premiers donc il va falloir faire ça pour rentrer en finale, voire 21’’8. Il va falloir essayer d’aller chercher ça cet (vendredi) après-midi. »

Mignon a renoncé

L’autre Français engagé sur ce 50m Clément Mignon n’était pas au départ cette nuit. Le Marseillais 7e de la finale du 100m jeudi s’est bloqué le dos et a préféré à l’issue de l’échauffement ne pas prendre de risque et se réserver en vue du relais 4X100m nage libre mixte programmé samedi. A noter qu’avec son chrono des séries du meeting de Rome le 21 juin dernier (21’’73), Florent Manaudou aurait pris la 4e place ce matin. Le champion olympique du 50m à Londres en 2012 est sorti de sa retraite en mars dernier en vue des Jeux de Tokyo. Mais le timing de son retour était trop court pour disputer ces championnats du monde.

Wattel en demies du 50m papillon

Marie Wattel s’est, elle, qualifiée pour les demi-finales du 50m papillon. La finaliste (8e) du 100m papillon lundi s’est approchée de son record personnel avec le 8ème temps des séries en 26’’07. « Je me sentais bien, j’ai fait quelques petites erreurs et sur le 50m, cela se paye tout de suite. J’espère aller chercher ce soir mon meilleur temps. Si je vais chercher ça, cela devrait passer en finale. Je me sens bien et c’est le principal. »

Le 50m papillon qui n’était à la base qu’une épreuve complémentaire pour la nageuse qui s’entraîne toute l’année à Loughborough en Angleterre. Mais sa finale sur 100m lui a donné de nouvelles perspectives. « J’ai envie d’aller chercher une finale. Je n’y vais pas en touriste ce soir. Je veux faire de belles choses. J’espère être plus tonique et faire une bonne touche. » Marie Wattel ne fera pas partie du relais 4X100m mixte samedi. « Je ne le ferai pas, je suis un peu déçue de ça. Le staff fait ses choix. Je leur ai dit que je pensais que j’étais capable de nager vite. Ils font ce qu’ils veulent. Je me concentre sur le 50 m papillon. Ce n’est pas grave. »

https://rmcsport.bfmtv.com/natation/mondiaux-de-natation-metella-a-la-relance-le-show-dressel-continue-1737385.html

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.