Après deux premiers tours relativement faciles, Rafael Nadal se mesurait ce vendredi à un David Goffin de tout autre envergure, dans le cadre du troisième tour des Internationaux de France. Avec à la clef une nouvelle victoire probante, mais en quatre sets (6-1, 6-3, 4-6, 6-3).

Bourreau sans sourciller des Yannick allemands aux deux tours précédents – Hanfmann et Maden – Rafael Nadal savait pertinemment le défi qui l’attendait ce vendredi sur le Central de Roland-Garros, aux portes des huitièmes de finale. Contre David Goffin, 29e joueur mondial qui en 2016 avait rallié les quarts ici-même, le Majorquin connaissait parfaitement l’ampleur de sa tâche. « C’est un joueur très complet. Il a tous les bons coups et il est rapide. On s’est souvent entraînés ensemble, on se connaît bien. Pour être honnête, c’est un gros challenge de jouer contre lui dès le troisième tour« , soufflait-il avant leur cinquième duel – le quatrième sur terre battue.

Comme les trois précédents, celui-ci est tombé logiquement dans l’escarcelle de celui qui cette année vise un 12e sacre aux Internationaux de France. A ceci près que le Belge est parvenu à prendre un set à son illustre adversaire – performance pas banale sur la brique de la Porte d’Auteuil. L’an dernier, sur la route de sa « Undecima », Rafael Nadal n’avait guère abandonné qu’une manche, en quart, au profit de l’Argentin Diego Schwartzman. L’année précédente, nul n’avait su contrarier le patron des lieux. « Je vais essayer d’utiliser sa puissance comme un avantage, prendre la balle tôt et faire le jeu moi-même, annonçait David Goffin avant coup. S’il me fait courir, je suis mort. » En effet.

Un simple contretemps

Le premier set en a été la parfaite illustration. Incapable de prendre le jeu à son compte, la Liégeois a laissé la « Rafale de Manacor » dérouler son tennis comme une leçon bien apprise. Forte d’une première balle ajustée à 70% et victorieuse dans 91% des cas (6-1). Un peu plus en vue dans le deuxième acte, David Goffin n’a pas eu la moindre opportunité pour autant sur service adverse, et le métronome espagnol, appliqué, n’a pas manqué de doubler la mise avec aplomb (6-3).

A la faveur d’une meilleure précision dans son coup droit placé, le Belge a bien sûr profité d’un léger relâchement de son vis-à-vis pour convertir l’une de ses rares occasions de break du match (1/2), empochant alors la troisième manche pour le plus grand plaisir du public du Chatrier (4-6). Simple contretemps néanmoins pour « Rafa » qui, malgré une première balle bien moins cinglante qu’en début de  partie, a eu tôt fait de reprendre le dessus, bien aidé en cela par les 14 fautes directes de son challenger (35 au total). Après 2h49 d’échanges, Rafael Nadal pouvait ainsi conclure les débats sur la marque de 6-4. Et se tourner d’ores et déjà vers son prochain tour contre l’Argentin Juan Ignacio Londero, vainqueur au forceps de Corentin Moutet (2-6, 6-3, 6-4, 5-7, 6-4).      

http://www.sports.fr/tennis/roland-garros/articles/nadal-a-perdu-un-set-2486294/

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.