C’est un Jean-Michel Aulas tendu, agacé, qui est apparu dans les couloirs du Groupama Stadium ce mercredi. Non pas par le résultat de l’équipe féminine de l’OL qui a dominé Wolfsburg (2-1) en quart de finale aller de la Ligue des champions dans un remake de la dernière finale européenne. Plutôt par le communiqué des Bad Gones en fin de journée. Le principal groupe de supporters de Lyon a explicitement demandé le départ en fin de saison de Bruno Genesio, alors que le président rhodanien a indiqué depuis plusieurs mois qu’une décision sur l’avenir de l’entraîneur serait prise à la fin du mois de mars.

L’annonce sur Genesio le 2 avril

Aulas n’a pas apprécié cette démarche. Et il l’a fait savoir. « Comme on avait rendez-vous (avec les Bad Gones) la semaine prochaine, c’est peut-être pas utile d’avoir ce rendez-vous puisqu’ils prennent directement la position de discuter avec les médias avant même d’avoir cet entretien, a-t-il lâché. On est dans un club qui est parmi les plus importants d’Europe et ce ne sont pas les supporters qui décident de la gouvernance du club. Quand il y a une ouverture comme je l’ai faite pour pouvoir échanger, il vaut mieux, connaissant ma manière de diriger, d’attendre d’avoir la réunion plutôt que de s’exprimer avant. »

Une forme de pression mise par les supporters qui ne bouleversera pas le calendrier édicté par Aulas sur l’avenir de Bruno Genesio. « Vous en saurez plus, non pas le 31 mars car c’est un dimanche mais le 2 avril, précise Aulas. Car le 1er avril, il y aura un comité de gestion et le 2 avril, on vous dira ce qu’on a pu discuter avec Bruno Genesio. » Cet éternel débat à l’OL sur l’avenir de Genesio va donc trouver prochainement sa conclusion.

https://rmcsport.bfmtv.com/football/ol-aulas-recadre-les-supporters-qui-reclament-le-depart-de-genesio-1656461.html

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.