Sa célébration a été un véritable succès. Après son but acrobatique contre Saint-Etienne dimanche (victoire 2-0 de l’OM), Mario Balotelli a enflammé les réseaux sociaux en postant immédiatement une vidéo dans sa story Instagram. Et, sur le terrain, la venue de tous ses coéquipiers pour fêter l’événement en sa compagnie a pris un peu de temps. Rien de bien grave, puisque Clément Turpin a opté pour l’indulgence. Alors que certains arbitres sont parfois moins patients avec les buteurs.

Pas de « perte de temps excessive »

Comme le rappelle Le Parisien, la loi 12 du jeu (prévue par l’Ifab et la Fifa) portant sur les « fautes et incorrections » prévoit en effet que « les célébrations orchestrées après un but ne doivent pas être encouragées et ne doivent pas entraîner une perte de temps excessive ». Une telle interprétation aurait pu être appliquée dans le cas de la célébration de Balotelli et l’attaquant aurait pu être averti par exemple. Un avertissement qui lui aurait fait manquer le choc contre le PSG (17 mars) pour accumulation de cartons jaunes.

Pas de réponse de la LFP « pour l’instant »

Mais la Ligue, qui a bénéficié indirectement d’une énorme exposition avec cette célébration du buteur italien, ne devrait pas revenir sur ce cas. Le Parisien assure ainsi que « la LFP a affirmé ne pas avoir prévu, pour l’instant, de répondre sur ce sujet ».

https://rmcsport.bfmtv.com/football/om-asse-balotelli-ne-devrait-pas-etre-sanctionne-pour-sa-video-de-celebration-1645902.html

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.