Oman Sail ne participera pas à la Transat Jacques-Vabre, en raison de soupçons d’agression sexuelle pesant sur un de ses skippers, toujours en garde à vue au Havre.

La Transat Jacques-Vabre se serait bien passée de ce très malheureux coup de publicité. Le co-skipper d’Oman Sail, Fahad Al Hasni (engagé en Class 40), a été placé en garde à vue vendredi soir pour une affaire d’agression sexuelle. Sidney Gavignet a d’abord cherché un remplaçant, mais une fois la garde à vue prolongée, le Français a décidé de ne pas prendre le départ.

« Oman Sail a annoncé à l’organisation qu’il se retirait de la Transat Jacques-Vabre, a simplement transmis l’organisation dans un communiqué relayé par RMC. Cette décision fait suite à la prolongation de la garde à vue du navigateur Al Hasni. » Les faits se seraient déroulés aux alentours de 20h30 vendredi, où une femme aurait donc assuré avoir été violentée et agressée sexuellement.

« Les auditions se sont poursuivies samedi après-midi, mais il reste pas mal de contradictions entre le mis en cause et la victime, a précisé François Gosselin, le procureur de la République du Havre, à Paris Normandie. Il y a encore pas mal d’investigations à mener pour permettre de confirmer ou d’infirmer les différentes versions. » Ils étaient 38 bateaux prévus en course et ne sont donc plus que 37.

http://www.sports.fr/voile/articles/transat-jacques-vabre-oman-sail-pas-au-depart-1995992

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.