Malgré l’élimination par Lyon en barrages du Top 14 (21-16), le miraculé montpelliérain, à l’image du jeune Yvan Reilhac, avait la satisfaction d’avoir retrouvé une certaine fierté dans une fin de saison renversante. Après avoir vécu l’enfer.  

Au coeur de la tourmente qui a bien failli envoyer par le fond Montpellier, Yvan Reilhac (23 ans) est l’une de ses jeunes pousses qui a su prendre ses responsabilités pour remettre son club sur les rails et arracher au prix d’un finish exceptionnel en fin de saison régulière une qualification inespérée en phase finale du Top 14. Et même si le parcours s’est interrompu dès le barrage joué et perdu les armes à la main samedi, à Gerland, face au LOU Rugby (21-16), le jeune trois-quarts voulait retenir la fierté retrouvée de tout un groupe. 

« A l’instant T, on a beaucoup de regrets, mais je pense que d’ici demain ou après-demain, on va relativiser, parce que je pense qu’on revient de très, très loin », relevait le Parisien de naissance, convaincu pourtant par ailleurs que son équipe n’était pas si loin du compte sur ce match face à des Lyonnais « opportunistes et réalistes », dont l’issue s’est jouée sur « des petits détails ».

Mais par-delà ce barrage perdu, c’est l’image de Montpellier qui a bénéficié de cette « remontada » de fin de saison : « Surtout après l’ère Jake White, l’image du club était un peu au fond. Vern (Cotter) l’a remontée. (…) Je pense qu’on a fait trois bons mois, nos supporters peuvent être fiers de nous, parce qu’on a tout donné. On ne pensait pas être dans les six premiers et on a joué pour le club. Je pense qu’on a redoré l’image du MHR et c’est le plus important. » A condition de se souvenir de cette saison en enfer, alors que se profile un nouveau cycle avec l’arrivée de Xavier Garbajosa, en provenance de La Rochelle, et la prise de distance de Cotter avec le terrain (*) : « J’espère qu’on ne va pas tout oublier durant ce mois de vacances. (…) Si on repart déjà dans cet état d’esprit, je pense que ça va mieux se passer que cette année où on a vécu l’enfer. »

—————————————–
(*) Xavier Garbajosa deviendra le nouvel entraîneur en chef de Montpellier, tandis que Vern Cotter, qui possède encore un an de contrat, endossera un rôle de Directeur du rugby.  

http://www.sports.fr/rugby/top-14/articles/top-14-on-a-redore-l-image-de-montpellier-2487725/

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.