Les Français ont connu des fortunes diverses mardi lors du deuxième jour de l’Open d’Australie. Chez les hommes, Benoit Paire a lutté avant de parvenir à se défaire de de l’Allemand Cedrik-Marcel Stebe (154e) en 3h19 et cinq sets (6-4, 3-6, 6-3, 6-7, 6-0). Entre une douleur à l’intérieur de la cuisse droite et de nombreuses fautes directes (75 au total contre 48 à son adversaire), Paire a fini par s’imposer et il affrontera au prochain tour le Croate Marin Cilic (39e).

Comme à son habitude, le 21e joueur mondial s’est encouragé à sa manière tout au long de la rencontre: « Frappe la balle, frappe la balle, allez, allez ! ». Des « applique-toi! », des « c’est quoi cette main! » hurlés tantôt pour se critiquer, parfois plus vertement encore, tantôt pour s’encourager.

L’Avignonnais de 30 ans, finaliste à Auckland samedi dernier, jouera le 2e tour à Melbourne pour la première fois depuis 2017, lorsqu’il avait atteint le 3e tour, son meilleur résultat dans le Majeur australien, déjà atteint en 2014.

Au prochain tour, il affrontera Marin Cilic, tombeur d’un autre Français, Corentin Moutet, 70e mondial, en trois sets et 1h47 (6-3, 6-2, 6-4). Finaliste pour la première fois il y a dix jours d’un tournoi ATP, à Doha, Moutet n’a jamais eu l’occasion de mettre en difficulté l’ancien N.3 mondial, vainqueur de l’US Open en 2014 et finaliste de l’Open d’Australie en 2018.

C’est aussi terminé pour Ugo Humbert, qui a remporté son premier titre ATP remporté samedi à Auckland. Le 43e mondial a livré et perdu un gros combat face à l’Australien John Millman (7-6, 6-3, 1-6, 7-5) après 3h24. Le premier set a duré 1h15 et le dernier 59 minutes! Mais le Français de 21 ans, qui avait atteint les 8es de finale à Wimbledon l’an dernier, ne fera pas mieux à Melbourne qu’en 2019 où il n’avait pas non plus dépassé le premier tour.

Chez les femmes, la marche était aussi trop haute pour Kristina Mladenovic. la Française s’est inclinée face à la numéro 2 mondiale, Karolina Pliskova (6-1, 7-5), après avoir été rapidement menée 5-0 dans la première manche. 

« Je ne pense pas avoir mal commencé, mais en face c’est la n°2 mondiale. Elle commence à son niveau et c’est dur pour moi d’accrocher des jeux. Dans le premier set il y a eu des jeux serrés mais je n’arrive pas à les remporter. C’est mathématique, si je les empoche le début de match est différent et c’est plus compliqué pour elle mentalement. Je suis en pleine forme, mon niveau de jeu est là mais aujourd’hui je perds juste contre une n°2 mondiale donc il n’y a rien à dire. Le tableau est comme il est. Je n’ai aucun doute que mon niveau de jeu est là. »

Caroline Garcia, sa coéquipière en Fed Cup, a connu une entrée plus heureuse avec une victoire face à l’Américaine Madison Brengle (6-7, 6-2, 6-2) malgré la perte du premier set. « J’ai eu un temps d’adaptation par rapport à son jeu, qui est particulier, a-t-elle confié. J’ai eu malgré tout beaucoup d’occasions dans le premier set mais j’avais trop de hauts et de bas dans mon intensité. J’étais frustrée d’avoir perdu ce premier set après les efforts consentis pour être revenue. » Au prochain tour, elle affrontera la Tunisienne Ons Jabeur (78e), qui l’avait battue au premier tour du dernier US Open.

Fiona Ferro, 63e mondiale, s’est aussi qualifiée pour le 2e tour en battant la Belge Alison van Uytvanck (6-2, 6-1). Au prochain tour, la Française de 22 ans affrontera sa compatriote Pauline Parmentier (133e et invitée) ou la Chinoise Qiang Wang (29e). L’an dernier, pour sa première participation à Melbourne, Ferro avait été éliminée dès le premier tour.

Dix-sept des 18 Français engagés à l’Open d’Australie seront sur les courts mardi en raison du report de dizaines de matchs initialement programmés la veille. Seul Grégoire Barrère avait eu le temps de terminer et de remporter son match, avant que Melbourne ne soit noyée sous la pluie. 

https://rmcsport.bfmtv.com/tennis/open-d-australie-paire-et-garcia-passent-trop-dur-pour-mladenovic-et-moutet-1844383.html

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.