Pour préparer l’Open d’Australie qui débute le 8 février, les stars du tennis auront droit à des conditions différentes du reste du circuit. Le Grand Chelem australien a confirmé ce samedi qu’une « bulle » spéciale serait créée à Adelaïde pour accueillir huit joueuses et joueurs.

Un plateau royal où figurent Rafael Nadal, Novak Djokovic, Dominic Thiem, Serena Williams, Naomi Osaka et Simona Halep, soit le top 3 du classement ATP et du classement WTA, à l’exception de Williams (11e joueuse mondiale).

Les deux derniers noms n’ont pas été dévoilés. Tous passeront deux semaines en quarantaine avant de disputer des matchs exhibition le 29 janvier.

Des conditions plus clémentes à Adelaïde

Pour le reste du circuit, la quarantaine se fera à Melbourne et avec des conditions draconiennes. Sortir de sa chambre d’hôtel ne sera autorisé que cinq heures par jour pour s’entraîner, manger ou faire des exercices physiques. La « bulle » d’Adelaïde ressemble donc à un traitement de faveur pour Jérémy Chardy.

« C’est bizarre, pour ne pas dire plus. Ils pourront même bénéficier d’une salle de gym à l’hôtel et faire leurs exercices qui ne compteront pas dans le quota des cinq heures, a réagi le joueur français interrogé par L’Équipe. Déjà qu’ils ont beaucoup de privilèges. […] Et que se serait-il passé si « Rodgeur » (Roger Federer, cinquième joueur mondial et absent à Melbourne) était venu ? »

Le patron du tournoi se défend de tout favoritisme

Patron de l’Open d’Australie, Craig Tiley s’est défendu dans une interview pour Tennis Channel. Selon lui, envoyer les meilleurs joueurs à Adelaïde était nécessaire pour convaincre le gouvernement local d’accepter cette deuxième « bulle ».

« Nous sommes presque au nombre maximum de personnes que nous sommes autorisés à placer en quarantaine à Melbourne, nous avions donc besoin d’un peu de marge. Nous avons contacté le gouvernement d’Australie du Sud (région d’Adelaide) pour leur demander s’ils pouvaient accueillir 50 personnes (dont les huit joueurs) mais ils n’ont aucun rien à y gagner s’ils prennent le risque d’accueillir des joueurs qui iront ensuite à Melbourne. Le Premier ministre local a donc accepté une bulle et que les joueurs disputent des matchs exhibitions. »

L’opération va également allonger la facture sanitaire de l’Open d’Australie 2021. « Je peux vous confirmer que ce sera plus de 40 millions de dollars (australiens, soit 25,4 millions d’euros) », a révélé Craig Tiley au quotidien The Age.

https://rmcsport.bfmtv.com/tennis/open-d-australie-une-bulle-speciale-a-adelaide-pour-les-stars-du-tennis-2027770.html

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.