Les fameux deux « cinq-huitièmes » du XV de la Rose, que sont George Ford et Owen Farrell, en fait deux n°10 qu’Eddie Jones préfère associer plutôt que de les mettre en concurrence frontale au même poste, n’empêchent pas de dormir François Trinh-Duc, désigné à l’ouverture du XV de France par Jacques Brunel et son staff (qui ont déjà bien du mal à trouver un ouvreur qui fasse l’affaire…), pour le « crunch » programmé ce samedi, au Stade de France (17h45). Une association qui inspire surtout pas mal d’envie chez le Toulonnais…    

« Ils ont plus de choix, plus de disponibilités, plus de jeu au pied aussi, parce que les deux en sont capables, explique Trinh-Duc. Moi, je trouve que c’est une bonne chose de jouer avec deux n°10, et forcément quand on est en face, c’est plus compliqué, assure-t-il. Pas tant à mon poste qu’au fond du terrain et pour le second centre (Mathieu Bastareaud), c’est plus dur, parce qu’ils sont capables de tout faire. »

http://www.sports.fr/rugby/xv-de-france/articles/xv-de-france-owen-et-farrell-associes-c-est-plus-complique-a-defendre-2107310

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.