Max Guazzini va-t-il se lancer dans la course à la présidence de la Ligue nationale de rugby? Comme indiqué mercredi, plusieurs acteurs du rugby français militent en faveur de l’ancien président emblématique du Stade Français, notamment pour contrer la candidature très probable du Rochelais Vincent Merling en mars prochain.

L’intéressé, contacté par RMC Sport, indique ne pas avoir tranché. « C’est vrai que des personnes du rugby m’ont sollicité et souhaiteraient que je sois candidat, nous a-t-il indiqué jeudi, mais en l’état je n’ai pas pris de décision dans un sens ou dans l’autre. Je ne sais pas si je veux me lancer dedans. » Guazzini est soutenu par diverses personnalités dont l’ancien homme fort du RCT, Mourad Boudjellal, selon les informations de RMC Sport.

D’autres profils sondés

Pour succéder à Paul Goze, d’autres profils extérieurs au monde du rugby français ont par ailleurs été sondés ces dernières semaines, de Didier Quillot, ancien directeur général de la Ligue professionnelle de football, à Didier Guillaume, ancien ministre de l’Agriculture. Jean-François Fonteneau et Alain Tingaud, eux, sont dans une position d’attente.

Quant à René Bouscatel, ancien patron du Stade Toulousain, il pourrait également y aller. « J’y pense fortement, dit-il dans les colonnes de Sud-Ouest. C’est vrai que je suis en position de me présenter. » https://rmcsport.bfmtv.com/rugby/presidence-de-la-lnr-max-guazzini-n-a-pas-tranche-2028771.html

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.