La claque reçue par le Real Madrid sur le terrain du PSG (3-0) fait des encore des vagues dans la capitale espagnole. Et le statut de Zinedine Zidane commence un peu à vaciller. Après l’état de grâce de son premier mandat d’entraîneur (janvier 2016-2018 avec trois Ligues des champions et une Liga), le retour sur le banc du Français depuis mars 2019 se fait davantage dans la douleur. Ce vendredi, il fait même la Une de Marca, l’un des principaux quotidiens sportifs madrilènes. Avec ce titre: « en ligne de mire ». 

Le journal note « les premiers signes d’érosion » du technicien français sur le banc du Real alors qu’il a récupéré des pouvoirs sportifs et que le club a investi 303 millions d’euros sur le marché des transferts cet été. Les premiers prémices de cette usure ont été aperçus cet été à travers les défaites contre le Bayern Munich (3-1) et la claque reçue par l’Atlético de Madrid (7-3). Enfin, le journal évoque aussi les premières différences de point de vue entre Zidane et le club en termes de recrutement. Le Français s’est ainsi battu pour recruter Pogba quand ses dirigeants ont longtemps envisagé d’autres alternatives. 

Il n’est pas le seul à susciter des interrogations dans la presse madrilène. L’autre quotidien de la capitale, As, fait sa Une sur la faiblesse de l’entrejeu des Merengue avec, en illustration, un baby-foot privé de ses joueurs du milieu. Et ce titre: « Sans milieu de terrain ». Les anciens joueurs du club analysent les carences de l’équipe. Les départs de plusieurs joueurs (Caballos, Llorente, Kovacic) sont pointés du doigt, comme la vente de Keylor Navas au PSG. La saison a débuté il y a à peine deux mois mais il semble déjà y avoir des étincelles à la Casa Blanca. A Madrid, plus qu’ailleurs, l’impatience est de mise. 

https://rmcsport.bfmtv.com/football/real-madrid-zidane-dans-le-viseur-de-la-presse-espagnole-1771219.html

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.