Le Stade Français, éjecté du Top 6 à l’issue de sa déroute dans le Classico, reste un chantier ouvert, où l’arrivée de Nicolas Sanchez, ouvreur et buteur des Pumas, doit permettre de peser pour relancer le club de la capitale.

Il y avait eu premier message de bienvenue publié samedi, sur le compte Twitter du club parisien : « Bienvenido Nicolas« . Après un dernier match de gala à Twickenham face aux Barbarians britanniques, point final de la tournée européenne d’une équipe des Pumas sur la jante et défaite pour la 4e fois en 4 rencontres, Nicolas Sanchez (30 ans, 74 sélections) n’est pas rentré en Argentine.

 

L’ouvreur et buteur a posé ses valises à Paris pour y vivre avec le Stade Français sa troisième expérience en France après Bordeaux-Bègles (2011-2014) et Toulon (2014-2015). 

L’autre recrue vedette du club de la capitale avec Gaël Fickou et Yoann Maestri s’entraîne avec ses nouveaux coéquipiers, qui préparent le déplacement à Swansea et le match de la 3e journée de Challenge Cup face aux Ospreys samedi (16 heures). Un Sanchez qui, en concurrence avec les deux ouvreurs internationaux Morné Steyn et Jules Plisson, a posé aussi au côté de son nouveau manager Heyneke Meyer, « heureux de lancer ce nouveau défi dans un grand club« .  

http://www.sports.fr/rugby/top-14/articles/top-14-sanchez-un-chef-de-chantier-a-paris-2336750/

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.