Les deux joueurs espagnols vont être les premières recrues parisiennes de l’été. Le PSG devrait officialiser leurs arrivées en début de semaine prochaine.

Si le nouveau maillot du Paris Saint-Germain, contrairement à celui des autres écuries européennes, n’a pas encore été dévoilé officiellement, c’est uniquement pour des raisons de sponsoring. Car le contrat avec Fly Emirates prend fin au 30 juin et que la tunique 2018-2019, avec le nouveau sponsor (ALL pour Accor Live Limitless), ne sortira des cartons qu’en début de semaine prochaine.

D’après L’Equipe, cela expliquerait aussi le retard pris pour l’officialisation des noms des deux premières recrues parisiennes, Pablo Sarabia et Ander Herrera, que les champions de France voudraient faire poser avec le nouveau maillot. Et pas avant lundi, donc. Deux dossiers initiés par Antero Henrique et repris par Leonardo, qui a retrouvé son poste de directeur sportif et remplacé le Portugais.

Herrera libre, une affaire pour Sarabia

Le milieu de terrain basque de 29 ans, dont le nom circulait depuis de longues semaines, arrive libre de Manchester United, alors que pour débaucher son compatriote du Séville FC, le PSG a dû payer le montant de sa clause libératoire, qui s’élevait à 18 millions d’euros. Une véritable affaire pour ce milieu offensif de 27 ans, auteur notamment de 12 buts et 13 passes décisives en Liga la saison dernière.

Les deux joueurs retrouveront dans la capitale française un autre Espagnol, Juan Bernat, arrivé l’an dernier à Paris en provenance du Bayern Munich. Avec ces deux premières recrues, le club parisien a donc d’abord cherché à renforcer son entrejeu, un secteur particulièrement dépourvu lors du dernier exercice, malgré l’arrivée d’un Leandro Paredes globalement décevant lors du mercato hivernal.

http://www.sports.fr/football/transferts/articles/mercato-psg-sarabia-herrera-a-paris-c-est-oui-2508995/

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.