Alexander Bolshunov n’est pas un petit nouveau dans le monde du ski de fond. Loin de là. Le Russe de 24 ans, vainqueur du gros globe de cristal l’an passé, est tout simplement le n°1 mondial. Il compte également quatre médailles olympiques, glanées à PyeongChang en 2018, et 16 victoires en Coupe du monde. Mais son statut ne l’a pas empêché de craquer complétement ce dimanche à Lahti, au sud de la Finlande. De manière spectaculaire.

Son coup de sang a eu lieu dans le finish du relais masculin, largement remporté par la Norvège. Dernier relayeur de la Russie, Bolshunov s’est retrouvé à la lutte avec le Finlandais Joni Maeki pour la deuxième place de cette course de Coupe du monde. Plus d’une minute après l’arrivée du Norvégien Simen Hegstad Krueger.

Maeki n’a pas réagi à l’agression

Les deux hommes ont entamé leur effort dans le sprint final et Maeki a commencé à prendre l’ascendant, en fermant un peu la porte à Bolshunov, sans commettre d’erreur répréhensible. Une situation qui a mis le Russe hors de lui. Après avoir touché son adversaire avec son bâton, il a tenté de lui asséné un violent coup par derrière. Avant de venir percuter volontairement Maeki derrière la ligne d’arrivée. Un choc qui a fait chuter les deux skieurs. Et créé une certaine tension entre les équipes.

Malgré cette agression inattendue, Maeki est resté très calme et n’a pas du tout réagi. Bolshunov est finalement venu s’excuser quelques instants plus tard. Mais son pétage de plomb a évidemment été sanctionné et le relais russe a été disqualifié pour « comportement antisportif ». De quoi permettre à la deuxième équipe de Russie de récupérer la troisième place.

https://rmcsport.bfmtv.com/sports-d-hiver/ski-de-fond-l-enorme-craquage-de-bolshunov-qui-frappe-et-percute-son-adversaire-a-l-arrivee-2030882.html

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.