Le cas de Sun Yang ne sera pas jugé en septembre comme prévu. A cause de « circonstances personnelles imprévisibles, l’une des parties a dû se résoudre à demander un report« , a annoncé le TAS mardi dans un communiqué, ajoutant que l’audience n’aurait pas lieu avant fin octobre. L’ensemble des acteurs ont aussi demandé à ce que celle-ci, qui se déroulera probablement en Suisse, se tienne en public. Une initiative rarissime, la seule autre audience publique du TAS ayant eu lieu en 1999.

L’Agence Mondiale Anti-Dopage (AMA) fait appel de la décision de la Fédération internationale de natation (Fina) qui, en raison d’un vice de procédure, a blanchi le Chinois, suite à un contrôle antidopage durant lequel ce dernier a détruit en septembre 2018 un échantillon de son propre sang avec un marteau. Sun, déjà banni trois mois pour dopage en 2014, risque la suspension à vie.

Le nonuple champion du monde sur des distances allant du 200 au 1 500m nage libre a remporté deux nouveaux titres avec un doublé 200-400m lors des derniers Mondiaux de Gwangju (Corée du Sud) en juillet dernier. Mais sa présence a suscité la polémique, des nageurs comme Mack Horton ou Duncan Scott n’hésitant pas à montrer ostensiblement leur hostilité envers lui. La majorité des autres athlètes a soutenu ces initiatives, alors que la Fina a pris des sanctions et décidé d’un nouveau règlement pour éviter d’autres incidents.

http://www.sports.fr/natation/articles/natation-tas-le-cas-sun-yang-examine-au-mieux-fin-octobre-2555186/

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.