Dans un entretien accordé à The Players Tribune’s Unscriptd, Andre Agassi révèle la parade qu’il avait trouvé pour retourner le service de Boris Becker. Le mythique champion américain avait discerné un tic avec la langue de son adversaire qui lui permettait de connaître à l’avance dans quelle zone il s’apprêtait à servir.

Parfois, les petits détails comptent pour beaucoup. Les champions mythiques des années 1990, Andre Agassi et Boris Becker, se sont livrés une rude opposition pendant de nombreuses années.

Mais la balance avait commencé par pencher en faveur de l’Allemand, victorieux des trois premières rencontres. Connu pour son redoutable service, Boris Becker était venu à bout d’Andre Agassi, à l’époque encore jeune adulte de 19 ans prédestiné à une très belle carrière. Mais l’Américain est finalement parvenu à inverser le rapport de force. Au total, les deux champions se sont affrontés à quatorze reprises et Andre Agassi en a gagné dix d’entre elles, ne s’inclinant qu’une seule fois après ses trois premiers échecs.

Dans un entretien accordé à The Players Tribune’s Unscriptd, le « kid de Las Vegas » rèvèle la parade qu’il avait trouvé pour retourner le service de Boris Becker, avançant l’existence d’un tic surprenant chez son adversaire qui lui permettait d’anticiper la zone dans laquelle il allait servir.

« J’ai commencé à réaliser qu’il avait un tic bizarre avec sa langue. Je ne plaisante pas. Il faisait toujours la même routine au service, et au moment de lancer la balle, il sortait sa langue, au milieu ou du côté gauche de ses lèvres. S’il sortait sa langue au milieu quand il servait alors qu’on était à égalité, il servait ou au milieu ou sur moi. Mais s’il mettait sa langue de côté, il servait extérieur. »

« Je devais résister à la tentation »

Toutefois, toute la difficulté de ce secret restait de le conserver sans que son adversaire ne puisse s’en rendre compte. Au cours de l’entretien, Andre Agassi révèle alors qu’il devait choisir ses moments pour exploiter cette faille sous peine de laisser Boris Becker s’en apercevoir.

« Le plus difficile n’était pas de retourner son service, mais qu’il ne sache pas que j’avais découvert ça. Je devais résister à la tentation de lire son service pendant la majorité du match, et choisir le moment où j’allais me servir de cette information, sur un point qui pouvait me permettre de le breaker. »

Ce secret, Andre Agassi a fini par le réveler à l’Allemand à la fin des années 90, Boris Becker ayant mis fin à sa carrière en 1999. L’Américain raconte qu’il a confié l’existence de ce tic à son adversaire à l’Oktoberfest, une fête munichoise de la bière.

Sur le même sujet

« On est allés boire une pinte de bière ensemble, et je n’ai pas pu m’empêcher de le lui dire. Il a failli tomber de sa chaise. Il m’a dit : ‘A chaque fois que je rentrais à la maison, je disais à ma femme que c’était comme si tu lisais dans mes pensées. Alors que tu lisais ma langue’. »

Luca Demange

https://rmcsport.bfmtv.com/tennis/tennis-agassi-revele-qu-il-retournait-les-services-de-becker-en-fonction-de-ses-mouvements-de-langue_AV-202105040263.html

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.