Sans la mort de Diego Maradona, cette histoire n’aurait peut-être jamais déclenché la moindre polémique en Argentine. Accusés par certains supporters de ne pas avoir assez rendu hommage au « Pibe de Oro », les Pumas et leur capitaine Pablo Matera se sont retrouvés sous le feu des projecteurs.

L’occasion pour des internautes de faire resurgir des tweets xénophobes postés par le troisième-ligne international et ses partenaires Guido Petti (UBB) et Santiago Socino (Jaguares). Agé de 19 ans au moment de ces messages, le joueur du Stade Français a été suspendu par sa sélection et risque aussi des ennuis avec le club de Top 14.

Des propos et commentaires « inacceptables »

Sans présumer d’une éventuelle sanction disciplinaire, le Stade Français a condamné fermement les messages discriminatoires postés par son joueur. La direction club parisien a également prévu de le convoquer après son retour en France. 

« Suite aux révélations par certains médias, de posts effectués en 2012 par son joueur Pablo Matera sur le réseau social Twitter, le club du Stade Français Paris tient à marquer sa totale opposition avec ces propos et commentaires inacceptables, a indiqué l’actuel septième du championnat de France dans un communiqué. […] A son retour de sélection, le joueur, qui a déjà publiquement présenté ses excuses, sera convoqué par la direction du club. »

Recruté à Paris en 2019 après avoir évolué à Leicester et dans la franchise argentine des Jaguares, Pablo Matera fait partie des cadres de l’équipe entraînée par Gonzalo Quesada. Si les propos du joueur de 27 ans ont choqué, le Stade Français a également rappelé son comportement « irréprochable », son exemplarité et son superbe état d’esprit « sur et en-dehors du terrain » depuis son arrivée en France.

https://rmcsport.bfmtv.com/rugby/top-14-le-stade-francais-convoque-matera-apres-ses-anciens-messages-racistes-2012796.html

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.