Il y aura bien un Français sur le podium du Tour de France, dimanche, sur les Champs-Elysées. Il ne s’agira pas de Thibaut Pinot, contraint à l’abandon vendredi alors qu’il semblait avoir les jambes pour triompher, ni de Julian Alaphilippe, passé de la deuxième à la cinquième place du classement général à l’issue de la 20e et avant-dernière étape samedi. C’est Romain Bardet qui fera honneur au clan tricolore. Malgré sa 27e place à Val Thorens, l’Auvergnat a sauvé son maillot à pois. Sauf chute, il sera donc le troisième Français de suite à être sacré meilleur grimpeur du Tour, après Warren Barguil en 2017 et Julian Alaphilippe en 2018.

Une bonne façon de soigner sa déprime pour celui qui était au fond du trou après sa défaillance subie lors de la 14e étape. Déjà très loin au général, Bardet avait vécu la pire journée de sa carrière sur le Tour en franchissant la ligne avec plus de 20 minutes de retard sur Thibaut Pinot, vainqueur au sommet du Tourmalet.

Il visait une victoire d’étape

Une terrible claque alors qu’il avait affiché ses ambitions au départ du Tour et semblait convaincu de pouvoir enfin toucher au Graal après être monté à deux reprises sur le podium (2e en 2016 et 3e en 2017). Moralement touché, Bardet s’était alors promis de passer à l’attaque pour redevenir acteur de la course. Remporter une étape et s’emparer du maillot à pois étaient devenus ses deux objectifs prioritaires. Il a tout tenté pour y parvenir.

S’il a échoué à la deuxième place derrière Nairo Quintana lors de la 18e étape, il s’est consolé en chipant les pois au Belge Tim Wellens. L’arrêt de la course vendredi avant la montée vers Tignes, en raison de conditions météorologiques dantesques, lui a permis de conserver son maillot, qu’il aurait perdu samedi si Egan Bernal avait pris la deuxième place. Mais le Colombien, qui sera déclaré vainqueur final dimanche à moins d’une improbable chute, est arrivé quatrième. De quoi permettre à Bardet de quelque peu retrouver le sourire en cette fin de Tour.

« Je suis fier de ne pas avoir baissé les bras »

« Il y a peu de coureurs qui participent au podium final sur les Champs-Elysées, donc je suis vraiment content d’y être pour ce maillot. C’est le maillot de l’espoir. Et pour le fait d’avoir, malgré les circonstances, courbé l’échine et jamais renoncé. On part avec des ambitions mais quand elles s’effondrent, il faut savoir vite rebondir. C’était une belle école de la vie. Je suis fier de ne pas avoir baissé les bras », a réagi Bardet, qui prend par ailleurs la 15e place du général.

Pour notre consultant Cyrille Guimard, le grimpeur de la formation AG2R-La Mondiale a effectivement « sauvé une partie de son Tour sur les trois-quatre dernières étapes ». Mais ce lot de consolation pourrait ne pas suffire à panser des plaies bien réelles. « On le sent à son ton, il est content de prendre ce maillot, mais il ne paraît pas très enthousiaste. Il va se remettre en cause. Il faudra qu’il retrouve l’envie et la flamme d’un môme de 20 ans qui veut croire en ses rêves. Il faut qu’il retrouve du positif », prévient Guimard.

Vuillermoz salue son panache

Coéquipier de Bardet chez AG2R, Alexis Vuillermoz voulait lui retenir « le panache » dont a su faire preuve son leader pour essayer de relever la tête. « Il a su rebondir avec orgueil pour aller chercher ce maillot, c’est une belle satisfaction pour toute l’équipe. On peut avoir le sentiment du devoir accompli », confiait-il à l’arrivée de la 20e étape au micro de RMC Sport.

Reste maintenant à savoir quel sera le programme de Bardet d’ici la fin de l’année. « Je ne sais pas du tout, il va y avoir l’heure des questions », a-t-il simplement indiqué samedi. L’année dernière, il avait soufflé pendant un mois avant de reprendre avec le Tour d’Allemagne.

>> Revivez la 20e étape du Tour de France

https://rmcsport.bfmtv.com/cyclisme/tour-de-france-apres-la-galere-bardet-se-console-avec-le-maillot-a-pois-1738271.html

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.