« Je suis là pour faire du vélo, le reste ça me fait rigoler », a réagi Julian Alaphilippe, interrogé vendredi sur les éventuelles suspicions qui pourraient survenir si le Français, vainqueur surprise du contre-la-montre de Pau, conservait dimanche soir après les Pyrénées le maillot jaune du Tour de France. « Je ne pense pas du tout à cela, je ne suis pas là pour répondre à ça », a répondu Alaphilippe, à qui une question sur le sujet a été posée vendredi, en toute fin de conférence de presse. « Je sais le travail que j’ai fait pour en arriver la, j’en suis le premier étonné ».

« Quand on réussit, ça crée de la suspicion »

« Si cela crée de la suspicion, c’est comme ça. Quand on réussit, ça fait forcément parler, ça crée de la suspicion », a-t-il poursuivi. « Si j’étais lanterne rouge, il n’y en aurait pas. Cela crée des discours, mais moi je suis la pour faire du vélo et je prends du plaisir, le reste ça me fait rigoler ».  Le coureur de l’équipe Deceuninck a devancé Geraint Thomas, tenant du titre, de 14 secondes sur le chrono autour de Pau. Il devance le Gallois d’1 min 26 sec au classement général à la veille de la première arrivée en altitude, en haut du Tourmalet.

https://rmcsport.bfmtv.com/cyclisme/tour-de-france-la-reponse-d-alaphilippe-a-d-eventuelles-suspicions-de-dopage-1734159.html

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.